Bilan

La grève fait fondre le bénéfice de la SNCF en 2018

La SNCF a publié jeudi des résultats en demi-teinte pour 2018, affichant un bon dynamisme malgré la longue grève du printemps, qui a plombé les comptes.

Les 39 jours de grève du deuxième trimestre ont pesé dans le comptes.

Crédits: AFP

Le groupe public a affiché l'an dernier un bénéfice net de 141 millions d'euros, contre 1,5 milliard en 2017.

D'importants effets comptables ont une fois de plus gonflé le résultat. En les neutralisant, le "résultat net récurrent" prisé par la direction est négatif, à -214 millions d'euros, contre +849 millions. L'écart s'explique en grande partie par l'impact des 39 jours de grève du deuxième trimestre et par une hausse de dotation aux amortissements liée à la réévaluation des actifs TGV.

Le chiffre d'affaires du groupe - calculé aux nouvelles normes comptables IFRS 15 - a très légèrement reculé de 0,1% en 2018, à 33,3 milliards d'euros. Mais il a augmenté de 1,3% à périmètre, norme comptable et taux de change constants, et la progression serait de 3,9% sans le conflit social, selon les calculs de la direction.

Le second semestre "marque un fort rebond et affiche des résultats en progression par rapport à 2017", se réjouit la direction, qui envisage sur la lancée une croissance "d'environ 4%" en 2019.

L'impact des grèves

La grève par épisodes contre la réforme ferroviaire, deux jours sur cinq du 3 avril au 28 juin 2018, a coûté environ 890 millions d'euros de manque-à-gagner de chiffre d'affaires et environ 790 millions de marge opérationnelle.

Celle-ci est en repli de 15,3% à tout juste 4 milliards d'euros, les effets négatifs de la grève ayant été en partie compensés par d'importants gains de compétitivité.

La principale composante, SNCF Mobilités, a réalisé un chiffre d'affaires en baisse de 0,5% à 31,681 milliards d'euros. A périmètre, norme et taux de change constants, ce chiffre est en hausse de 1,6%, le retrait important des activités ferroviaires en France (-2,5%) ayant été "plus que compensé par une progression significative" des filiales (Keolis, Geodis, Eurostar et Thalys). Hors grève, la croissance serait de 4,4%.

SNCF Mobilités a réalisé un résultat net récurrent de 895 millions d'euros, en baisse de 64% sur un an.

SNCF Réseau a de son côté réalisé un chiffre d'affaires de 6,3 milliards d'euros, également pénalisé par la grève, et multiplie par quatre sa perte nette récurrente à 613 millions d'euros. Sa dette s'est parallèlement alourdie de près de 3 milliards en 2018, pour finir l'année à 49,6 milliards d'euros.

Le montant total des investissements du groupe s'est élevé à 8,9 milliards d'euros, réalisés à plus de 90% en France. Il devrait dépasser les 10 milliards pour la première fois cette année, prévoit la SNCF.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."