Bilan

La croissance de Nestlé a décoiffé les attentes au 1er trimestre

Au premier partiel, le chiffre d'affaires s'est établi à 22,2 milliards de francs, en croissance 4,3% par rapport à la même période de 2018.

Les acquisitions ont permis une progression des revenus de 1,2%. Nestlé a notamment annoncé l'année dernière l'acquisition de la licence Starbucks, avec un lancement en février 2019.

Crédits: AFP

La dynamique positive se poursuit pour le géant de l'agroalimentaire Nestlé. Le groupe veveysan a largement dépassé les attentes avec ses chiffres de croissance et de recettes au premier trimestre. Le marché brésilien a largement contribué à cette performance, indique jeudi Nestlé.

Au premier partiel, le chiffre d'affaires s'est établi à 22,2 milliards de francs, en croissance 4,3% par rapport à la même période de 2018, précise le communiqué.

La croissance organique, composée de la hausse des volumes et des changements de prix, représente 3,4%. La croissance des volumes (RIG) a atteint 2,2%.

"Nous sommes satisfaits de la solide croissance organique des ventes au premier trimestre, confirmant la dynamique de l'année 2018", déclare Ulf Mark Schneider, cité dans le communiqué.

Acquisitions

Les acquisitions ont permis une progression des revenus de 1,2%. Nestlé a notamment annoncé l'année dernière l'acquisition de la licence Starbucks, avec un lancement en février 2019.

Ces indicateurs sont largement supérieurs aux prévisions des analystes consultés par AWP. La croissance organique a dépassé les attentes les plus élevées, tandis que le chiffre d'affaires et la RIG s'inscrivent dans le haut de la fourchette.

Les marchés phares

Quatrième plus grand marché pour Nestlé, le Brésil a apporté une "large" contribution à l'accélération de la croissance. Les Etats-Unis et la Chine, respectivement premier et deuxième débouché de la multinationale veveysane, ont connu une bonne dynamique, selon le communiqué.

Le chiffre d'affaires dans la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique du nord (Emena) a stagné (-0,7%), plombé par les taux de change et les adaptations de prix. La croissance organique s'est inscrite à 2,1%.

Les volumes d'eaux minérales ou de source (Nestlé Waters) ont connu une contraction (RIG -2,3%), malgré des recettes en hausse de 2,4% et une croissance organique de 2%. L'adaptations de prix (+4,3%) sont à l'origine de ce redressement.

Toutes les catégories de produits ont généré de la croissance, assure la multinationale. Les aliments pour animaux, les produits laitiers et la nutrition infantile se sont cependant démarqués du lot.

Certaines activités se trouvent encore sur le balan, notamment la marque de charcuterie Herta et les produits de soin de la peau réunis sous la bannière Nestlé Skin Health. La "revue stratégique" les concernant devrait être terminée respectivement à mi-2019 et à la fin de l'année, affirme Nestlé. Une cession n'est pas exclue.

La direction confirme les objectifs 2019, à savoir une nouvelle amélioration de la croissance organique et de la marge opérationnelle ajustée, conformément à la stratégie 2020. Le bénéfice par action à taux de change constants est attendu en hausse.

Pas assez écologique? 

Récemment critiqué par l'ONG Greenpeace pour l'utilisation de plastique non recyclable, Nestlé consacre une large partie de son communiqué à l'aspect de la durabilité de son activité Nespresso.


"Nestlé est convaincu que les affaires doivent aussi être au service du bien commun. Chaque trimestre, nous illustrerons la façon dont Nestlé crée de la valeur partagée. Nous commencerons en montrant comment Nespresso s'engage en matière de qualité et de durabilité", explique M. Schneider.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."