Bilan

La chaîne Molino investit pour mieux rebondir

Le leader suisse de la restauration italienne, Molino, vient d’investir plus de 5 millions dans son plus grand site, celui du Molard, à Genève.

En investissant sur le site du Molard, Molino confirme l'importance de son implantation genevoise.

Crédits: DR

Créée en 1988, la chaîne Molino se positionne comme la plus grande entreprise de restauration de tradition culinaire italienne de Suisse, avec 19 établissements, dont le Frascati à Zurich et le Lacustre à Genève. Depuis l’ouverture en août 2018 de son 5ème établissement genevois au sein du Centre commercial de Balexert, l’enseigne n’a pas poursuivi sa croissance.

Au contraire, voici une année exactement, elle avait même quitté le centre commercial de Glatt après 18 années de présence. «Nous n’avions pas de terrasse, nous étions au sous-sol et le centre fermait le dimanche», relève Daniel Reimann, CEO du groupe Ospena, la société propriétaire de cette chaîne de restauration. Ainsi, la totalité des points de vente est ouverte 365 jours sur 365, de Zurich à Zermatt en passant par Crans-Montana et Genève.

Take-away et livraison face au Covid-19

Avec le confinement lié au Covid-19, la chaîne a commencé par relancer le take-away et la livraison au travers deux de ses restaurants, dont celui de Thônex (GE). «Ceux-ci ont réalisé près de 50% de leur chiffre d’affaires habituel par ce biais.» Que prévoit Daniel Reimann pour l’année 2020? «Je suis plutôt optimiste. S’il n’y a pas de deuxième vague impliquant un nouveau semi-confinement, je prévois une baisse de notre chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 25%.»

La première semaine de réouverture, les restaurants réalisaient 20% de leurs ventes habituelles. Désormais, ce chiffre s’approche des 70%. Relevons qu’Ospena Group réalise un chiffre d’affaires d’environ 70 millions de francs et emploie environ 550 personnes. Il appartient à 85% à la Coopérative Migros Zurich et à 15% à Migros Genève. La direction souhaiterait à terme détenir des emplacements du côté de Lucerne, Soleure, Saint-Gall, mais aussi au Tessin.

Optimiste et réaliste, le CEO l’est résolument. «Nous venons de resigner un bail de dix ans avec PSP le propriétaires de ce bâtiment situé au cœur de la place du Molard (GE), à un niveau de loyer assez élevé.» Dans le même temps, ce restaurant est le plus important du groupe. Il réalise ici plus du double de chiffre d’affaires que le second plus important.

Nombre de places maintenu

Il faut dire que malgré la rénovation complète de ce Molino, désormais bien plus convivial et élégant, le nombre de places a pu être maintenu: 175 en terrasse (y compris une grande table familiale), 125 au rez supérieur et 75 au rez inférieur. A relever qu’un gros effort a été fait pour rendre ce dernier bien plus lumineux et agréable. Un salon privatif de huit places a d’ailleurs été créé au niveau inférieur.

Afin de refléter la même ambition en matière d’aménagement intérieur qu’en matière de qualité des mets servis, Ospena Group avait organisé un concours, lequel a été remporté par l’architecte d’intérieur Ushi Tamborriello. C’est ainsi que les luminaires ont été dessinés par son cabinet puis fabriqués tout spécialement pour Molino. Ou que la chaîne a opté pour les fameuses chaises de chez Horgenglarus, créées en 1934 par l’architecte Werner Max Moser. A ce jour, la designer a déjà transformé 7 des 19 restaurants du groupe.

Parmi les autres changements significatifs: des meubles réfrigérants dans lesquels pas moins de 400 boules de pâtes à pizza peuvent se reposer entre 8h et 72h. A ce propos, le four à pizza entièrement relooké a été placé plus au centre de l’établissement. L’atelier de fabrication de pâtes fraîches est visible mais au rez inférieur.

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin 2019.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."