Bilan

L'ouverture de nouvelles lignes Ryanair freinée par le Brexit

Ryanair n'envisage pas d'ouvrir beaucoup de nouvelles lignes au Royaume-Uni au cours des 12 ou 18 mois à venir, jusqu'à ce que l'incertitude engendrée par le Brexit soit dissipée.

Même si elle a mené une bruyante campagne en faveur du maintien britannique dans l'UE, Ryanair est un peu moins exposée du fait de son origine irlandaise.

Crédits: Reuters

Ryanair ne devrait pas ouvrir de nouvelles lignes au Royaume-Uni dans les prochains mois en raison de "l'incertitude" économique engendrée par le Brexit, a affirmé mardi à l'AFP le directeur général de la compagnie aérienne à bas coûts irlandaise, Michael O'Leary.

"Je ne pense pas que nous ouvrirons beaucoup de nouvelles lignes au Royaume-Uni au cours des 12 ou 18 mois à venir, jusqu'à ce que cette incertitude soit dissipée", a-t-il expliqué.

Ryanair attend une cinquantaine de nouveaux avions, des Boeing, d'ici l'an prochain, a-t-il ajouté. "La plupart, sinon la totalité de ces avions vont être affectés à des pays de l'Union européenne."

Bien que "déçu" par le résultat du référendum, M. O'Leary pronostique cependant que "le Royaume-Uni restera dans le marché unique, ce qui préservera probablement l'espace aérien" européen.

"Dans ces conséquences, il n'y aura pas tant de conséquences que ça (au Brexit) à long terme, que ce soit pour les consommateurs ou Ryanair", a-t-il dit.

Le Brexit pourrait ouvrir une période de turbulences pour le secteur aérien britannique, qui a grandement bénéficié du ciel unique européen instauré depuis une vingtaine d'années.

Les conditions de vol entre le reste de l'UE et le Royaume-Uni sont actuellement régies par le marché unique du transport aérien instauré à partir de la fin des années 1980, système qui a levé toutes les restrictions commerciales pesant sur les compagnies aériennes "communautaires", c'est-à-dire contrôlées par les Etats membres de l'UE ou leurs ressortissants, et dont le siège est installé dans l'UE.

Même si elle a mené une bruyante campagne en faveur du maintien britannique dans l'UE, la compagnie à bas coût Ryanair est un peu moins exposée du fait de son origine irlandaise, bien qu'elle dispose d'un dense réseau au Royaume-Uni.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."