Bilan

Intersport vise un retour sur le marché portugais à l'horizon 2020

Contactée mardi par AWP, la multinationale basée à Berne et présente dans plus d'une quarantaine de pays n'a pas souhaité fournir plus de détails sur ses activités dans la région, renvoyant à sa filiale ibérique.

La filiale ibérique d'Intersport a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 287 millions d'euros, en hausse de 1% par rapport à l'exercice précédent.

Crédits: Keystone/Peter Klaunzer

L'équipementier sportif Intersport compte rouvrir deux points de vente au Portugal en 2020, près de 20 ans après l'avoir quitté. Dans un entretien au portail espagnol Palco23, le directeur de la filiale ibérique du groupe, Ignasi Puig, a signalé son intention d'ouvrir deux magasins dans les ville de Lisbonne et Porto.

Selon le dirigeant, le projet en est encore au stade initial. "Nous avons reçu des propositions de différents acteurs, parce que le marché portugais est particulier" avec une offre importante d'articles d'entrée et de milieu de gamme, mais où manque "un distributeur misant sur des produits plus techniques".

Contactée mardi par AWP, la multinationale basée à Berne et présente dans plus d'une quarantaine de pays n'a pas souhaité fournir plus de détails sur ses activités dans la région, renvoyant à sa filiale ibérique.

Hausse du chiffre d'affaire

Celle-ci a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 287 millions d'euros, en hausse de 1% par rapport à l'exercice précédent. L'Espagne compte 323 magasins Intersport, sur les plus de 5600 que compte le groupe à l'international, dont 70% de franchisés.

Dans la filiale ibérique, ceux-ci réalisent 44% des ventes, soit environ 127 millions d'euros, une part qui est appelée à croître selon M. Puig. La segmentation du marché et la vitesse à laquelle se transforme le secteur du commerce de détail fait qu'il est "très compliqué de rester seuls" avec d'importantes parts de marché.

Intersport a quitté le marché portugais en 2001, cédant ses 11 points de ventes à Sportzone, aux mains du groupe diversifié Sonae (détail, services financiers, technologie et télécoms). En 2018, le groupe a vu ses recettes s'étoffer de 0,7% à 11,6 milliards d'euros.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."