Bilan

Intercontinental plombé par le coronavirus au premier semestre

Le groupe hôtelier britannique Intercontinental (IHG) est tombé dans le rouge au premier semestre, accusant l'impact de la pandémie de Covid-19 sur ses recettes en raison de la fermeture d'une majorité de ses établissements pendant le confinement.

Les recettes ont plongé de 45% à 1,25 milliard de dollars sur la période, éreintant la rentabilité du groupe malgré les mesures d'économie prises pour traverser la crise.

Crédits: AFP

Sur les six mois terminés fin juin, IHG enregistre une perte nette part du groupe de 210 millions de dollars (près de 192 millions de francs au cours actuel) contre un bénéfice part du groupe de 306 millions un an plus tôt, selon un communiqué publié mardi.

Les recettes ont plongé de 45% à 1,25 milliard de dollars sur la période, éreintant la rentabilité du groupe malgré les mesures d'économie prises pour traverser la crise, dont une baisse des coûts administratifs et l'annulation du dividende.

Sur le semestre, le revenu moyen par chambre a chuté de 52% et de 75% sur le deuxième trimestre, une dégringolade plus marquée en Europe (-88%) et un peu moins en Chine où l'économie, frappée à partir de décembre, a redémarré plus vite en 2020.

Le directeur général Keith Barr a qualifié l'impact du nouveau coronavirus de "substantiel", notamment à cause d'une chute de 25% du niveau d'occupation des chambres.

Il signale toutefois "des signes très précoces d'amélioration alors que les restrictions sur les voyages diminuent et que la confiance des voyageurs remonte", tout en déclarant les perspectives encore "très incertaines".

Le marché ne semblait pas surpris par les résultats et l'action du groupe prenait 3,20% à 4129,00 pence vers 08H00 GMT à la Bourse de Londres.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."