Bilan

Implenia enregistre des résultats semestriels en forte hausse

Les résultats semestriels d'Implenia ont fortement augmenté au premier semestre grâce à une solide progression de l'activité en Suisse et à l'international.

Le bénéfice net a bondi de 14,4% à 9,2 millions de francs tandis que le résultat d'exploitation (Ebit) des divisions s'est envolé de 81,5% à 28 millions.

Crédits: Keystone

Le groupe de construction Implenia a vu ses résultats semestriels fortement augmenter au premier semestre, grâce à une solide progression de l'activité en Suisse et à l'international, a-t-il annoncé mardi. La direction anticipe un résultat annuel "clairement au-dessus" de celui de l'exercice précédent.

Le bénéfice net a bondi de 14,4% à 9,2 mio, tandis que le résultat d'exploitation (Ebit) des divisions s'est envolé de 81,5% à 28 mio. Le résultat opérationnel a quant à lui pris 40,7% à 19,5 mio.

Le chiffre d'affaires consolidé a augmenté de 3,3% à 1,56 mrd et le carnet de commande a gonflé de 23,4% à 5,2 mrd CHF, a précisé Implenia dans un communiqué.

Malgré la solide performance semestrielle, Implenia a manqué les attentes du marché. Les analystes interrogés par AWP tablaient sur des recettes de 1,61 mrd CHF, un résultat opérationnel de 25,8 mio et un profit net de 14,1 mio.

La division Development (projets immobiliers) a vu son résultat d'exploitation s'envoler de 39,4% à 20,9 mio CHF, grâce à "d'importantes ventes de biens immobiliers". Le portefeuille de projets est "bien garni" et "gage de rentabilité future".

L'activité Suisse (notamment modernisation, entreprise générale, construction routière et infrastructure) a plus que doublé son Ebit à 8,6 mio CHF, profitant des mesures mises en place les dernières années. Le carnet de commandes a pris 13,2% à 2,74 mrd.

Dans l'unité Infrastructure (construction de tunnels et travaux spéciaux de génie civil), l'Ebit a par contre chuté de 19,1% à 7,6 mio CHF. Les commandes de la division, qui a notamment contribué à la construction du tunnel de base du Saint-Gothard, ont bondi de 550 mio à 1,54 mrd CHF grâce à d'importants projets en Allemagne et en Suède.

La division International (Allemagne, Autriche, Norvège et Suède) a vu son Ebit divisé par plus de deux à 2,2 mio CHF, notamment en raison d'une performance "en deçà des attentes" en Norvège où le groupe a repris des activités à faible marge de Bilfinger. Le carnet de commandes a néanmoins bondi de 15% à 926 mio.

Le titre décroche

Pour l'ensemble de l'année, la direction s'attend à enregistrer un résultat "clairement au-dessus du niveau de celui de l'année précédente". Le groupe a également confirmé son objectif d'Ebit de 140 mio à 150 mio CHF en 2017.

A la Bourse suisse, les investisseurs laissaient libre cours à leur déception. Après avoir décroché de plus de 6% à l'ouverture, le titre limitait ses pertes. A 13h30, la nominative reculait de 3,1% à 65,35 CHF, dans un SPI en hausse de 0,51%.

Le groupe n'a pas répondu aux attentes du marché en raison des pertes dans l'activité International, selon la banque Vontobel. Ces faibles performances expliquent pourquoi les objectifs d'Ebit, initialement prévus pour 2016/2017, ont été repoussés à 2017.

La Banque cantonale de Zurich (ZKB) a évoqué des résultats "légèrement en dessous des prévisions", à cause d'ajustements de valeurs sur certains projets. Les objectifs ont par contre été qualifiés d'optimistes.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."