Bilan

Idées de business à lancer: restauration, e-commerce et mobilité

Envie de vous lancer? Voici des idées business. Découvrez la laverie qui fait aussi bar branché, l'abonnement aux offres cadeaux bio et le service de valet d'aéroport.

  • A Copenhague, le Landromat Café a lancé un concept de laverie-bar branché qui a maintenant des enseignes dans toute la Scandinavie et en Islande.

  • Au Landromat Café, on vient faire sa lessive et rencontrer des amis

  • Inspirez-vous du concept des abonnements paquets surprise développé notamment par Birch pour des produits de beauté.

  • Le service de valet d'aéroport ector est maintenant disponible au départ de tous les grands aéroports de France.

  • Un collaborateur de la société ector attend le client à l'entrée du terminal, vêtu d'un gilet fluo, prêt à emmener le véhicule dans un parking.

Vous ressentez une envie d'entreprendre? Le désir de créer de nouvelles activités et de vous mettre à votre compte? Bilan vous donne rendez-vous tout au long de l'année sur le web pour des idées business qui, nous l'espérons, vont vous inspirer. 

La laverie bar-restaurant

Une laverie où l’on se réjouirait d’aller passer deux heures de son temps ? Oui, c’est possible. Il suffit d’installer à côté des machines et des sécheuses un bar avec une petite restauration. Dans un coin salon, la clientèle trouve du wifi et des magazines.

A vous de choisir entre une esthétique minimale vintage ou une ambiance chaleureuse genre crêperie bretonne. A Copenhague au Danemark, le Landromat Café qui fonctionne sur ce principe s’est rapidement imposé comme une adresse incontournable par son originalité. L’enseigne s’est maintenant exportée vers l’Islande et dans d'autres villes de la Scandinavie. A Lille, le même concept a été développé par l’équipe de Wash & Co Laverie Gourmande qui met à l’honneur café et pâtisseries.

Pour son marketing, la firme compte sur les leviers gratuits que sont les réseaux sociaux et les recommandations sur Yelp et Google.

L’abonnement coffret-cadeau bio

Surfez simultanément la vague des abonnements annuels aux coffrets livrés par la poste et celle de l’intérêt pour les produits bio et locaux. Voilà l’abonnement coffret-cadeau bio. Avec Glossybox comme précurseur, le principe du paquet commandé sur le web repose sur un nouveau bouquet surprise de produits d’échantillon à chaque livraison, pour un prix raisonnable. Le colis individuel revient à dix ou quinze de francs.

On trouve dans le même créneau Birchbox, My Little Box ou encore Beautiful Box. Si les déclinaisons de coffret abondent dans le registre beauté, le domaine « produits bio et locaux » n’a pas encore de spécialiste attitré. La tâche consiste à réunir des fournisseurs de qualité prêts à concéder des rabais sur les grandes quantités, de définir une identité au concept (hipster curieux de nouveautés, fan d’écologie ou de produits naturels) et de concevoir un site où la clientèle peut s’abonner en deux clics.

L’offre peut facilement s’étendre à des produits alimentaires et aux accessoires conçus dans le respect de l’environnement.

Le valet de parking d’aéroport

Avec l’avènement des vols low-cost, le prix du taxi pour l’aéroport s’avère souvent plus élevé que le prix du billet d’avion lui-même. Dans les pays anglo-saxons, il existe depuis plusieurs années des services de valet d’aéroport.

L’utilisateur annonce son déplacement sur le site internet de la société quelques jours avant son départ. Puis il se rend à l’aéroport, directement à son terminal à l’endroit où l’on dépose les voyageurs. Là, un collaborateur en gilet fluo l’attend pour prendre en charge la voiture et l’amener dans un parking pour la durée du voyage. Puis au retour, le valet revient au volant du véhicule du client et lui rend les clés à la porte des arrivées.

En France, la firme ector s’est lancée dans ce créneau avec succès en recourant à des places de parc régulièrement vides et bon marché, car peu attrayantes ou trop éloignées de l’aéroport. Chaque jour, la société gare une centaine de véhicules au départ de Roissy-Charles-de-Gaulle, tandis que le service a été étendu aux principaux aéroports de l’Hexagone.   

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."