Bilan

Huawei consolide sa conquête de l’Asie et de l’Europe

Discret fondateur du géant des télécoms, Ren Zhengfei dément toute activité d’espionnage. La multinationale croît de façon exponentielle, en Europe notamment.

« Le gouvernement chinois ne nous a jamais demandé d’espionner », a déclaré Ren Zhengfei, fondateur d'Huawei.

Ren Zhengfei est un homme discret. « Le plus mystérieux des entrepreneurs chinois », comme le qualifie la journaliste qui l’interroge lors d’une session du World Economic Forum de Davos consacrée à Huawei, la semaine dernière.

Le fondateur de l’équipementier y a dévoilé des pans de sa personne, son enfance, son passage dans l’armée chinoise, et la façon dont il a créé ce qui deviendra un géant des télécommunications, en Asie et en Occident.

Ren Zhengfei a aussi profité de sa tribune pour démentir les accusations émises par les autorités américaines. Celles-ci pointent, depuis plusieurs années, que la compagnie chinoise n’est « pas indépendante de toute influence étatique ». « Le gouvernement chinois ne nous a jamais demandé d’espionner », a énoncé le fondateur de Huawei. C’est la première fois qu’il le déclarait aussi nettement.

« Il y a des incompréhensions sur Huawei à l’étranger », a-t-il ajouté en insistant sur « l’ouverture » au monde de l’entreprise. «  La sécurité aux Etats-Unis constitue un enjeu majeur. Nous nous adaptons aux législations et nous n’irons jamais à l’encontre de l’intérêt d’un pays où nous sommes présents. »

Aux Etats-Unis, l’entreprise chinoise subit une baisse de 1,3% en 2013, la seule zone où elle connaît des ralentissements. Pourrait-elle quitter le marché américain? « Je n’ai jamais pensé que les Etats-Unis ont été injustes, répond Ren Zhengfei. La société d’information dans laquelle nous évoluons est aujourd’hui très compliquée. La solution : trouver les bons partenaires pour construire une structure efficiente. »

Concurrent de Samsung et Apple

En Asie et en Europe, Huawei connaît une croissance exponentielle, marquée par un record en 2013. Son chiffre d’affaires s’est approché des 40 milliards de dollars, soit une croissance de 8% sur un an. Le bénéfice, lui, a dépassé les 40% à plus de 4 milliards de dollars.

Huawei rafle de plus en plus de parts de marché dans les télécommunications. Dans le segment des smartphones, le conglomérat est le premier fabricant chinois à se poser comme concurrent sérieux face aux Coréen Samsung et à l’Américain Apple.

Huawei se profile également comme leader mondial en termes de développement des réseaux 5G. Alors que les réseaux 4G sont à peine déployés, les équipementiers planchent sur cette nouvelle génération de téléphonie mobile qui devrait permettre de surfer sur le web mille fois plus vite qu’aujourd’hui. La compagnie de Ren Zhengfei s’est positionnée stratégiquement parmi les plus grands programmes qui visent à activer le réseau 5G en Europe dès 2020.

Dino Auciello

ANCIEN RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Lui écrire

Dino Auciello a été rédacteur en chef adjoint à Bilan, responsable de bilan.ch, de novembre 2014 à juillet 2017. Il a rejoint Bilan en 2010, après avoir terminé ses études à l’Académie du Journalisme et des Médias de Neuchâtel.

Du même auteur:

Une PME en héritage: les clés d’une relève familiale réussie
Comment Cenovis s’attaque au marché alémanique

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."