Bilan

Holcim et Lafarge vendent pour 6,8 milliards d'actifs à l'irlandais CRH

Les cimentiers Holcim et Lafarge se séparent d'un ensemble d'actifs d'une valeur de 6,8 milliards de francs racheté par le groupe irlandais de matériaux de constructions CRH.

Concernant l'Europe, les deux entreprises ont cédé en France la quasi-totalité des actifs d'Holcim et en Allemagne les actifs de Lafarge. En Hongrie, en Serbie et en Slovaquie, la cession a porté sur les actifs d'Holcim. En Roumanie et au Royaume-Uni, les actifs de Lafarge étaient concernés.

Crédits: AFP

Le cimentier suisse Holcim et son homologue français Lafarge se séparent d'un ensemble d'actifs d'une valeur de 6,8 mrd CHF racheté par le groupe irlandais de matériaux de constructions CRH. Les actifs comprennent essentiellement des opérations en Europe, au Canada, au Brésil et aux Philippines, ont annoncé lundi les deux groupes dans un communiqué commun. Ils estiment être sur la bonne voie pour finaliser la fusion au premier semestre 2015.

Des rumeurs en ce sens qui circulaient depuis le 22 janvier sont ainsi confirmées. Les actifs cédés avaient permis de réaliser en 2014 un chiffre d'affaires net de 5,2 mrd EUR et un EBITDA de 744 mio EUR.

Concernant l'Europe, les deux entreprises ont cédé en France la quasi-totalité des actifs d'Holcim et en Allemagne les actifs de Lafarge. En Hongrie, en Serbie et en Slovaquie, la cession a porté sur les actifs d'Holcim. En Roumanie et au Royaume-Uni, les actifs de Lafarge étaient concernés.

Hors d'Europe, les entreprises ont vendu les actifs d'Holcim au Canada et aux Etats-Unis et ceux de Lafarge aux Philippines. Au Brésil, la cession a concerné un ensemble d'actifs des deux entreprises.

"Avec ce projet de transaction dont la valeur reflète la qualité des actifs désinvestis, nous franchissons une étape majeure vers la création de LafargeHolcim", ont déclaré Wolfgang Reitzle, futur président du conseil d'administration, et Bruno Lafont, futur directeur général (CEO) du nouveau groupe.

Holcim et Lafarge devaient se séparer de certaines activités s'ils voulaient fusionner. La Commission européenne n'avait accepté le projet de transaction qu'à la condition que les deux entreprises cèdent des activités en Allemagne et ailleurs en Europe. Après la fusion, les activités européennes de LafargeHolcim doivent être nettement réduites et ne constituer plus que 20% du chiffre d'affaires du groupe.

La fusion des deux cimentiers devrait donner naissance "à un groupe à l'avant-garde du secteur présent dans 90 pays", lit-on. Les deux entreprises emploient actuellement en tout 136'000 collaborateurs et réalisent un chiffre d'affaires de 31 mrd EUR.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."