Bilan

Holcim et Lafarge finalisent leurs projets de cessions aux Etats-Unis

Les cimentiers Holcim et Lafarge, qui doivent céder une partie de leurs actifs en vue de leur fusion, ont finalisé les propositions de désinvestissements aux Etats-Unis.

Concernant les actifs de Holcim, trois terminaux dans le Michigan et l'Illinois, la station de broyage de laitier de Skyway dans l'Illinois, la station de broyage de laitier de Camden dans le New Jersey et un terminal dans le Massachussetts seront également cédés. Le prix de vente n'a pas été divulgué.

Crédits: Bloomberg

Les cimentiers Holcim et Lafarge, qui doivent céder une partie de leurs actifs en vue de leur fusion, ont finalisé les propositions de désinvestissements aux Etats-Unis. Les deux groupes ont confirmé vendredi que le projet de fusion devrait être finalisé en juillet, donnant naissance au numéro un mondial du secteur.

Parmi les actifs destinés à être vendus, se trouve la cimenterie de Lafarge à Davenport (Iowa) et sept terminaux le long du Mississippi. Ces actifs, représentant un EBITDA de 46,5 mio USD et une valeur nette de 270 mio USD, seront cédés à Summit Materials en échange de 450 mio USD (430,6 mio CHF) et du terminal cimentier du groupe américain à Bettendorf (Iowa), selon un communiqué.

Concernant les actifs de Holcim, trois terminaux dans le Michigan et l'Illinois, la station de broyage de laitier de Skyway dans l'Illinois, la station de broyage de laitier de Camden dans le New Jersey et un terminal dans le Massachussetts seront également cédés. Le prix de vente n'a pas été divulgué.

Les actionnaires de Holcim doivent avaliser le mariage franco-suisse le 8 mai, lors d'une assemblée générale extraordinaire. Depuis plusieurs semaines, les deux groupes se sont efforcés de régler les blocages de certains actionnaires, en rééquilibrant le ratio d'échange d'actions en faveur de Holcim et en désignant Eric Olsen comme CEO à la place du patron de Lafarge Bruno Lafont, initialement proposé à ce poste.

Des investisseurs récalcitrants comme le fonds américain Harris Associates et Eurocement semblent aussi avoir été amadoués. Le Russe Filaret Galchev, patron d'Eurocement et deuxième actionnaire du groupe suisse avec une participation de 10,8%, pourrait se voir proposer un siège au conseil d'administration.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."