Bilan

Holcim et Lafarge désignent les 14 candidats du futur conseil du groupe fusionné

Holcim et Lafarge ont désigné les 14 membres du futur conseil d'administration de LafargeHolcim, l'entité qui doit naître de la fusion en cours des deux cimentiers.

Annoncée il y a un an, la fusion doit donner naissance à un colosse mondial du ciment pesant 32 mrd EUR de chiffre d'affaires et comptant près de 130'000 salariés.

Crédits: Bloomberg

Holcim et Lafarge ont désigné les 14 membres du futur conseil d'administration de LafargeHolcim, l'entité qui doit naître de la fusion en cours des deux cimentiers, ont-ils indiqué mardi dans un communiqué commun.

Wolfgang Reitzl, l'actuel président du conseil d'Holcim, et Bruno Lafont, président directeur général de Lafarge, sont pressentis à la coprésidence de LafargeHolcim. Le vice-président d'Holcim Beat Hess devrait de son côté prendre la vice-présidence du nouveau groupe, précise le communiqué.

Les administrateurs d'Holcim Hanne Birgitte Breinbjerg Sørensen, Thomas Schmidheiny, Alexander Gut, Adrian Loader et Dieter Spälti devraient rejoindre également l'organe de surveillance de LafargeHolcim. La fusion se faisant entre égaux, Lafarge comptera un nombre équivalent de représentants au sein du conseil. Les administrateurs du cimentier français Philippe Dauman, Paul Desmarais Jr., Oscar Fanjul, Gérard Lamarche et Nassef Sawiris ont été nominés, tout comme Bertrand Collomb, actuellement président d'honneur du groupe.

La mise en place de ce conseil est conditionnée à l'acceptation de l'opération. Les actionnaires d'Holcim doivent notamment se prononcer sur le projet le 8 mai prochain lors d'une assemblée générale extraordinaire.

En cas de feu vert, les administrateurs d'Holcim Anne Wade et Jürg Oleas se retireront du conseil d'administration d'Holcim, précise le communiqué.

Le 9 avril dernier, Lafarge et Holcim ont nommé Eric Olsen, un cadre dirigeant du cimentier français, au poste de directeur général (CEO) du futur groupe.

Annoncée il y a un an, la fusion doit donner naissance à un colosse mondial du ciment pesant 32 mrd EUR de chiffre d'affaires et comptant près de 130'000 salariés. La finalisation de l'opération est désormais anticipée pour juillet, contre "vers le milieu de l'année" initialement. Elle reste toutefois contestée par certains actionnaires, parmi lesquels Eurocement, une société de l'investisseur russe Filaret Galchev.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."