Bilan

Holcim dévoile les détails de son assemblée générale extraordinaire

Holcim a dévoilé les détails de son assemblée générale extraordinaire du 8 mai, destinée à valider son mariage entre le cimentier français Lafarge.

Le mariage entre Holcim et Lafarge, devant aboutir à la naissance du numéro un mondial du secteur, semblait menacé ces dernières semaines. Il a été remis sur les rails par un accord sur une nouvelle parité d'échange d'actions plus favorable au groupe saint-gallois.

Crédits: Bloomberg

Holcim, qui doit fusionner avec son homologue français Lafarge, a dévoilé jeudi les détails de son assemblée générale extraordinaire du 8 mai, destinée à valider le mariage entre les deux cimentiers, a indiqué le groupe saint-gallois.

Le conseil d'administration de Holcim s'est déclaré "convaincu du succès stratégique et économique de la fusion avec Lafarge", recommandant à ses actionnaires d'accepter l'ensemble des résolutions.

"Cette étape décisive permettra de combiner le meilleur de deux groupes renommés et de créer une plateforme de croissance exceptionnelle", a estimé le président de Holcim, Wolfgang Reitzle, dans l'invitation destinée aux actionnaires.

Selon M. Reitzle, la position "de leader mondial sur les marchés du ciment, du béton et des granulats offre à l'entreprise de nouvelles opportunités pour optimiser la production et renforcer ses partenariats commerciaux".

Les actionnaires de Holcim devront notamment se prononcer sur une augmentation ordinaire du capital d'un maximum de 528,5 mio CHF jusqu'à 1,2 mrd CHF par l'émission de 264,2 mio nouvelles actions nominatives d'une valeur nominale de 2 CHF. Cette opération permettra de créer de nouvelles actions nécessaires à l'acquisition des titres de Lafarge dans le cadre de l'offre d'échange, selon un communiqué.

Le conseil d'administration prévoit l'émission de la première tranche vers le 10 juillet et l'émission de la seconde tranche aux alentours du 4 août.

FINALISATION EN JUILLET

Le conseil d'administration propose également la création de capital autorisé d'un montant inférieur ou égal à 264,2 mio CHF. Sous condition que les actionnaires de Lafarge acceptent à 95% l'offre d'échange de leurs titres pour de nouveaux titres, le capital autorisé pourra être utilisé pour la procédure de retrait obligatoire.

La création de capital autorisé servira aussi à verser un dividende en actions aux actionnaires de la nouvelle entité, qui sera renommée en LafargeHolcim en cas de feu vert des actionnaires.

Bertrand Collomb (président d'honneur de Lafarge), Philippe Dauman (Viacom), Paul Desmarais Jr. (Pargesa), Oscar Fanjul (Omega Capital), Gérard Lamarche (Groupe Bruxelles Lambert), le PDG de Lafarge Bruno Lafont et Nassef Sawiris (Orascom Construction Industries) sont proposés à l'élection au conseil d'administration du nouveau groupe, sous condition de l'acception de l'offre d'échange. M. Lafont doit prendre la co-présidence avec M. Reitzle.

Le mariage entre Holcim et Lafarge, devant aboutir à la naissance du numéro un mondial du secteur, semblait menacé ces dernières semaines. Il a été remis sur les rails par un accord sur une nouvelle parité d'échange d'actions plus favorable au groupe saint-gallois. Les conditions des échanges de titres ont été fixées à 9 actions Holcim contre 10 titres Lafarge au lieu d'une parité.

Eric Olsen, un cadre dirigeant du cimentier français, a été nommé au poste de directeur général (CEO) du futur groupe fusionné.

La finalisation de la fusion est désormais anticipée pour juillet, contre "vers le milieu de l'année" initialement.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."