Bilan

Helvetia anticipe une perte semestrielle de 20 millions de francs

Helvetia anticipe au premier semestre une perte nette de 20 millions de francs que le groupe d'assurance explique par un effet exceptionnel d'environ 40 millions avant impôts, des erreurs au niveau de la stratégie d'investissements en Bourse et l'abandon d'un projet informatique, selon un communiqué paru mardi.

Helvetia ajoute que malgré les effets de la pandémie de Covid-19, les affaires non-vie montrent une belle robustesse.

Crédits: Keystone

La compagnie saint-galloise, qui publiera ses résultats semestriels détaillés le 15 septembre, précise que l'effet exceptionnel s'explique par un amortissement unique lié à la réorientation d'un projet de renouvellement informatique.

Au premier semestre 2019, Helvetia avait enregistré un bénéfice net de 289,7 millions de francs, porté notamment par un effet fiscal positif exceptionnel.

Le communiqué donne aussi des éclaircissements sur la politique d'investissements du groupe au plus profond de la crise du coronavirus: Helvetia prévoit "un impact négatif sur le résultat du groupe se chiffrant à quelques centaines de millions de francs avant impôts".

Et le groupe de poursuivre que vu qu'il classe une part significative du portefeuille d'actions à des fins de transactions, les bénéfices et les pertes sont directement imputés au compte de résultats.

Afin d'éviter d'autres pertes, Helvetia a été contraint "d'adapter sa stratégie de couverture au moment des fortes chutes sur les marchés des actions" mi-mars pour renforcer ses positions sur les contrats à terme et réduire sa part en options.

La direction d'Helvetia déplore qu'"outre la protection efficace contre d'autres baisses des marchés, cette stratégie de couverture a eu pour conséquence de limiter la participation possible du groupe à la reprise" des marchés boursiers qui s'est par la suite profilée.

Des investisseurs déçus


En clair, au printemps lorsque les marchés étaient au plus mal, Helvetia s'est débarrassé de ses actions. Mais lorsque ceux-ci se sont redressés, il n'a pu participer que de manière limitée à la reprise des places boursières.

Par ailleurs, "dans le cadre de ses plans de numérisation, Helvetia a fondamentalement revu l'orientation de son propre portefeuille de projets", indique le communiqué.

Il en ressort que la compagnie d'assurances a décidé "de mettre fin à un programme de développement pluriannuel pour le renouvellement complet" de certains systèmes informatiques.

Une mesure qui est destinée à prendre en considération la nouvelle augmentation significative du besoin d'interaction numérique dans le secteur de l'assurance au cours des derniers mois. En outre, la poursuite de la normalisation vise à accroître encore l'efficacité de la société.

Au total, la conjugaison de ces trois effets négatifs - la charge des sinistres liée au Covid-19, les pertes d'investissement et les amortissements des coûts du projet - se traduiront par une perte nette d'environ 20 millions de francs au premier semestre.

A ce jour, les analystes anticipaient un très faible bénéfice de 26 millions de francs pour les six premiers mois, mais celui-ci s'avère encore trop élevé: c'est dire l'ampleur des informations de ce mardi, considérées comme décevantes, commentent les analystes de la Banque cantonale de Zurich (ZKB).

Facteur plus réjouissant, Helvetia montre que malgré les effets de la pandémie de Covid-19, les affaires non-vie montrent une belle robustesse et présentent un ratio combiné nettement inférieur à 100% au premier semestre. Une croissance significative, en provenance essentiellement de l'Europe et des marchés spécialisés de la Suisse.

En revanche, dans le domaine de l'assurance vie, les revenus devraient se contracter en raison de l'introduction d'un nouveau tarif.

A 11h30, la nominative Helvetia ne parvenait pas à redresser la barre, perdant 1,4% à 87,60 francs. De son côté, l'indice élargi de la Bourse suisse, le SPI, n'évoluait pratiquement pas, gagnant quelque 0,06%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."