Bilan

Helvetia améliore son bénéfice annuel d'un quart

L'assureur Helvetia a profité en 2019 de marchés financiers porteurs et d'un effet fiscal positif pour faire bondir son bénéfice net de 25% en rythme annuel. Les volumes d'affaires ont clairement progressé. Le groupe saint-gallois proposera à ses actionnaires un relèvement du dividende.

Helvetia désigne l'assurance dommage comme le moteur de croissance du groupe.

Crédits: Keystone

L'assureur Helvetia a profité en 2019 de marchés financiers porteurs et d'un effet fiscal positif pour faire bondir son bénéfice net de 25% en rythme annuel. Les volumes d'affaires ont clairement progressé. Le groupe saint-gallois proposera à ses actionnaires un relèvement du dividende.

Les volumes d'affaires se sont étoffés de 4,2% à 9,45 milliards, dont 4,54 milliards (+1,3%) pour les primes vie et 4,68 milliards pour l'assurance dommages (+6,4%), indique mercredi Helvetia. Apurée des effets de change, la croissance du groupe s'est élevée à 5,6%.

Le ratio combiné (rapport entre charges et primes encaissées) s'est détérioré de 1,3 point de pourcentage, à 92,3%, en raison notamment d'un taux de sinistres plus important. L'assureur précise que cet indicateur demeure conforme à l'objectif stratégique de 93%.

Dans son communiqué, Helvetia désigne l'assurance dommage comme le moteur de croissance du groupe. Le résultat de ces affaires a gonflé d'un cinquième à près de 400 millions de francs. L'assurance vie n'est pas en reste, avec un résultat amélioré de plus de moitié (+52%) à 224,4 millions. La marge dans cette unité a atteint 2,9%, contre 1,7% l'exercice précédent. Ce niveau est conforme à la stratégie 20.20 mise en place par le groupe.

Augmentation de capital


Les autres activités ont débouché sur une perte opérationnelle creusée à 84,8 millions, à comparer aux -48,9 millions de 2018. Cette contreperformance est imputable à une baisse du résultat de la réassurance interne, à une hausse des coûts liés principalement à des projets. Le groupe mentionne également un effet de consolidation habituel des fonds attribués à ce segment.

Helvetia a dégagé un bénéfice net de 538 millions de francs, soit une hausse de 25%, indique mercredi Helvetia. L'effet fiscal susmentionné s'est élevé à 93,2 millions. Au bilan, les fonds propres se sont envolés de 14,5% à 5,83 milliards de francs.

L'assemblée générale du 24 avril devra se prononcer sur un dividende relevé de 20 centimes, à 5 francs par action. Une augmentation de capital de 10% figurera également à l'ordre du jour. La moitié des nouveaux titres émis servira à refinancer partiellement l'acquisition de l'assureur espagnol Caser, annoncée en janvier. La reprise de Caser doit renforcer l'assise des activités européennes comme un "pilier" du groupe.

Les chiffres publiés par Helvetia sont mitigés. Les volumes d'affaires dépassent les prévisions du consensus AWP, qui tablait sur 9,11 milliards. Fonds propres, bénéfice net et ratio combiné sont inférieurs à la moyenne des attentes. Le dividende est dans la cible.

A fin décembre, le volume de placements affichait 54,5 milliards, soit 2,5 milliards de plus que douze mois auparavant.

Aucune prévision chiffrée n'est fournie pour l'exercice en cours.

A 09h30, le titre Helvetia prenait 0,6% à 131,50 francs, dans un SPI en hausse de 0,54%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."