Bilan

Hausse du bénéfice net chez Danone, malgré un boycott

Le groupe alimentaire Danone a vu son bénéfice net augmenter de 23,5% à 1,2 milliard d'euros au premier semestre 2018. Les pertes liées au boycott au Maroc sont compensées.

Le bénéfice net de Danone n'a pas été coulé par le boycott instauré au Maroc. D'autres éléments sont venus compenser la perte.

Crédits: AFP

Un bénéfice net qui bondit de 23,5% à 1,2 milliard d'euros au premier semestre 2018: Danone a pu compter sur une plus-value de cession de la participation au sein du groupe japonais Yakult, compensant des pertes dues au boycott au Maroc.

De janvier à juin, les ventes de Danone se sont accrues de 2,4% à 12,5 milliards d'euros, malgré un ralentissement au deuxième trimestre où elles reculent de 4,4% sur un an, à 6,4 milliards, a indiqué le groupe dans son communiqué d'annonce de résultats.

Impact modéré du boycott

La performance du groupe a été "pénalisée par le mouvement de boycott au Maroc" au premier semestre, a expliqué Danone. Toutefois, "on n'a pas d'impact dans le résultat net, car on a une charge du Maroc mais en face on a une plus-value de Yakult qui est extrêmement importante et donc les deux se compensent", a souligné la directrice générale Finances Cécile Cabanis, lors d'une conférence téléphonique.

Au Maroc, les ventes ont baissé d'environ 40% au deuxième trimestre en raison d'un récent mouvement de boycott, lancé anonymement au deuxième trimestre sur les réseaux sociaux contre la "cherté de la vie". Pour y regagner la confiance des consommateurs, Danone a pris l'engagement de faire évoluer le modèle économique du lait frais, notamment en le commercialisant à prix coûtant, a indiqué le groupe dans son communiqué.

Parallèlement, la cession fin mars de près de 15% des parts que Danone détenait dans le spécialiste japonais des produits lactés Yakult lui a permis d'engranger environ 1,3 milliard d'euros, et de compenser les pertes au Maroc.

Sur le semestre, le résultat opérationnel courant est en hausse de 3,9%, à 1,8 milliard, et la marge opérationnelle courante augmente de 20 points de base à 14,27%. Le résultat d'exploitation recule par contre de 31,2% à 1,08 milliard d'euros, entraînant un recul de la marge opérationnelle de 12,98% au premier semestre 2017 à 8,71% à la même époque en 2018.

Par ailleurs, le plan Protein a permis de réaliser des "économies de 75 millions d'euros sur les coûts indirects sur le premier semestre et on vise 200 millions pour l'année, en plus des productivités classiques", a ajouté Mme Cabanis.

Le groupe a confirmé son objectif de croissance à deux chiffres du bénéfice net par action courant pour l'année.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."