Bilan

Hausse des ventes mais rendement moindre pour Kaba

L'entreprise spécialisée dans le domaine de la sécurité a réalisé un chiffre d'affaires de 480,9 millions de francs sur un semestre. Sa profitabilité s'avère en revanche décevante.

Selon Credit Suisse, le recul de la rentabilité devrait refroidir la confiance dans le titre Kaba.

Crédits: Keystone

Le spécialiste des techniques de sécurités Kaba a enregistré une hausse de 3,3% des ventes à 480,9 mio CHF au premier semestre de son exercice décalé 2013/2014, clos fin décembre. La marge opérationnelle (EBITDA) s'est repliée de 1 point, à 15,5%, pour un résultat afférent de 74,7 mio CHF, tandis que le bénéfice d'exploitation (EBIT) a reculé de 3,9%, à 59,1 mio CHF. Le bénéfice net a glissé de 3,8%, à 40,1 mio CHF.

La baisse de régime opérationnel s'explique par des investissements additionnels en Asie et en Europe orientale, ainsi que par des coûts supplémentaires pour un projet de gestion informatisée (ERP) sur le Vieux continent. Les changements induits dans la palette de produit ont également pesé sur la rentabilité, indique le groupe dans son communiqué mercredi.

Le chiffre d'affaires s'inscrit au delà des prévisions des analystes consultés par AWP, qui fixaient un maximum de 479,0 mio CHF. La rentabilité en revanche est décevante, avec un EBITDA attendu à 78,6 mio CHF en moyenne, un EBIT à 65,5 mio CHF et un bénéfice net à 43,8 mio CHF.

La division Accès et systèmes de données (ADS) pour les régions Europe, Moyen Orient, Afrique, Asie et Pacifique a affiché une croissance organique de 4,9% en monnaies locales, à 287,7 mio CHF. Kaba reconnaît avoir partiellement manqué ses objectifs de rentabilité avec un recul de la marge EBITDA de 1,7 point de pourcentage à 14,2%, pour un résultat correspondant de 41,0 mio CHF. La région Asie/Pacifique ne s'est pas révélée "convaincante".

ADS Amériques a enregistré une progression corrigée des effets de change de 5,6% à 113,0 mio CHF, ainsi qu'un élargissement de 1,9 point de sa marge EBITDA à 30,5%. Le bénéfice brut d'exploitation a crû de 9,5% à 34,5 mio CHF.

L'unité Clés, qui produit cylindres de portes et clés sécurisées, a vu ses ventes ajustées accélérer de 3,3% à 92,1 mio CHF. La marge EBITDA s'est repliée de 0,6 point de pourcentage à 15,0%, pour un résultat de 13,8 mio CHF.

OBJECTIFS TOUT JUSTE CONFIRMÉS

La direction confirme ses objectifs pour l'exercice en cours, à savoir une croissance organique de 1,5% à 2,5%, assortie d'une marge EBITDA comprise entre 15,5% et 16,5%, "mais dans le bas de la fourchette", a nuancé le directeur financier (CFO) Beat Malacarne.

"Nous effectuons actuellement des investissements stratégiques substantiels, pour faire passer un cap à l'entreprise", a indiqué le directeur général (CEO) Riet Cadonau, soulignant qu'outre la croissance, Kaba vise également une amélioration de son efficacité.

Grâce à ces mesures, le patron de Kaba veut atteindre l'objectif à moyen terme d'une marge EBITDA de 18% sur l'exercice 2015/2016.

Les analystes se montrent plutôt sceptiques, bien que modérément critiques. Vontobel note que seules les ventes se sont révélées convaincantes. La direction semble avoir mis l'accent sur le développement de l'entreprise au détriment de la rentabilité à court terme, comme en témoigne le repli de 100 points de base de la marge EBITDA.

Credit Suisse estime que le rapport n'aura qu'un impact limité sur les attentes du marché pour l'ensemble de l'exercice. Le recul de la rentabilité devrait cependant refroidir la confiance dans le titre.

La Banque cantonale de Zurich (ZKB) prévoit une correction à la baisse des attentes du marché. Les objectifs impliquent une amélioration de la rentabilité, ce qui constitue à l'évidence un défi au vu de la hausse inattendue des charges. J. Safra Sarasin évoque des résultats semestriels mitigés et conseille de ne pas surestimer l'écart entre le bénéfice et les prévisions.

Les analystes s'affichent unanimement neutres sur le titre.

Les investisseurs sanctionnaient la nominative mercredi en début d'après-midi. Le cours de Kaba dérapait de 4,04% à 422,00 CHF, dans un SPI en retrait de 0,82%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."