Bilan

Handicap: les sociétés sont gagnantes

Pro Infirmis favorise le travail dans les entreprises de personnes en situation de handicap. Rencontre avec sa directrice pour le canton de Vaud, Monique Richoz.
  • Charlotte et ses collègues, employées à l’Ecole hôtelière de Lausanne.

    Crédits: Dr
  • Monique Richoz, directrice de Pro Infirmis Vaud: «Ces employés coûtent 5 à 10 francs par heure.»

    Crédits: Dr

Monique Richoz, directrice de Pro Infirmis Vaud, et Laure Marcos, cheffe du service InsertH, s’expriment d’une seule voix lorsqu’il s’agit de l’insertion en entreprise. Quand une personne en situation de handicap travaille «comme tout le monde» dans un milieu ordinaire hors institution , «l’opération est gagnante pour l’entreprise, pour la personne handicapée et pour la société. C’est triple!» 

Car sur le plan économique, c’est beaucoup plus lourd pour la société (le contribuable) d’assurer la charge d’une personne handicapée en atelier protégé. Grâce à son action, l’entreprise offre une valeur d’exemple à ses collaborateurs dont la responsabilité sociale reste une richesse pour l’humain, affirme la directrice de Pro Infirmis. Interview.

Que pensez-vous de la démarche du Martigny Boutique-Hôtel, qui emploie une trentaine de personnes en situation de handicap?

A chaque pas que l’on fait dans l’innovation associée au handicap, j’applaudis, lorsqu’on avance dans la prestation liée à la valeur ajoutée, j’applaudis! Trop souvent, les personnes sont relayées dans des ateliers protégés à l’écart de la société.

Coop et Migros intègrent des jeunes gens en situation de handicap. Quelle relation avez-vous avec ces entreprises?

Dernièrement, Coop à Romont a engagé à la manutention des personnes en déficience intellectuelle. Cela marche d’une façon incroyable! Celles-ci sont souvent interpellées par des clients du magasin. Encadrées, ces personnes en situation de handicap ont tellement de plaisir à être avec le public.

Comment négociez-vous les intégrations?

Chaque projet fait l’objet d’une négociation. Nos conseillers en insertion font du sur-mesure, aussi bien pour l’employeur que pour l’employé.

Que faites-vous pour motiver les entreprises?

Nous avons à cœur de faire du sur-mesure et, surtout, nous assurons le suivi. InsertH évalue les forces et les besoins de l’entreprise ainsi que le projet professionnel pour s’assurer de la faisabilité. Nous accompagnons ensuite la personne en situation de handicap sur le lieu de travail jusqu’à son autonomie.

S’il s’avère une difficulté et que l’équipe en place souffre d’un manque d’encadrement, nous réagissons vite. Nous sommes réalistes tout en boostant la valorisation de chacun. De plus, quand une personne en situation de handicap fait croire qu’elle peut faire plus, l’équipe peut la pousser à doper ses compétences. Et si c’est trop, on court à la catastrophe.

Bernard Russi, PDG du groupe hôtelier BOAS, nous fait remarquer que c’est surtout compliqué pour ses équipes…

Nous avons le rôle de facilitateur. L’équipe doit avoir les outils d’encadrement. Il faut prendre le temps de mettre en place le bon projet. Un projet acceptable pour l’équipe. Et ça reste un défi! 

A quoi rêvez-vous dans un monde idéal?

Nous intégrons 50 à 70 personnes en situation de handicap. L’idéal? Que l’intégration s’inscrive dans la normalité. Que nous travaillions ensemble et que ces personnes ne soient pas mises à l’écart mais distillées dans la société et aussi dans le monde du luxe. Nos handicapés sont ainsi valorisés. Savez-vous que l’absentéisme est pratiquement nul chez eux?

Est-ce vraiment rentable pour l’entreprise sur le plan économique?

Oui. L’entreprise verse 5 à 10 francs par heure à l’employé en situation de handicap. Le reste de son revenu est assuré par l’AI sous forme de rente. Notre soutien est gratuit. Il est financé par le canton de Vaud.  

Anne-Marie Philippe

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."