Bilan

Globus rachète la marque Navyboot

La filiale de Migros Globus deviendra propriétaire du maroquinier zurichois Navyboot au 1er janvier 2019. L'ensemble du personnel des surfaces de vente sera repris.

Selon les estimations, Navyboot enregistre un chiffre d'affaire annuel situé entre 60 et 65 millions de francs. 

Crédits: keystone

La chaîne de magasins Globus deviendra propriétaire du maroquinier zurichois Navyboot au 1er janvier 2019. L'accord englobe les droits de marque ainsi qu'une "partie conséquente" des boutiques et trois "outlets" en Suisse, indique lundi la filiale de Migros. L'ensemble du personnel des surfaces de vente sera repris.

Contacté par AWP, Globus n'a pas souhaité préciser le montant de la transaction.

Le maroquinier zurichois dispose actuellement en Suisse de 13 boutiques, 8 boutiques intégrées ("shop in shop") de 8 "outlets". Globus reprendra 5 boutiques, 3 outlets et 8 "shop in shop". Tous les employés des surfaces de vente seront repris, a assuré une porte-parole du groupe Gaydoul, propriétaire de Navyboot.

Le sort des personnes engagées dans l'administration doit encore être tranché. Sur le personnel, aucun chiffre n'a été avancé.

Globus propose depuis de nombreuses années la ligne de mode masculine et féminine Navyboot, initialement dans les magasins Schild, disparus depuis. En 2017, l'enseigne a généré un chiffre d'affaires de 30 millions de francs grâce à ces produits, sur des recettes globales de 857 millions de francs (-2,5%).

Ce rachat vise à compléter l'offre vestimentaire de Globus par des chaussures et des accessoires en cuir, la spécialité de cette marquée fondée en 1991. "L'offre Navyboot est très appréciée auprès de la clientèle", affirme le communiqué.

Marché "radicalement" différent

Des rumeurs circulaient sur cette vente. La NZZ am Sonntag avait annoncé la veille la cession de Navyboot. L'entreprise est détenue par Philippe Gaydoul, petit-fils du fondateur de Denner, qui l'avait achetée aux fondateurs Bruno et Flavio Bencivenga il y a dix ans pour quelque 100 millions de francs, selon le journal dominical.

Selon les estimations publiées dans les médias, le maroquinier enregistre un chiffre d'affaire annuel situé entre 60 et 65 millions de francs. Le groupe Gaydoul reste très discret sur sa marche des affaires.

Dans un communiqué distinct, M. Gaydoul affirme que le marché a "radicalement changé" au cours des dernières années. "Il faut aujourd'hui moins de surfaces de vente, mais en revanche un renforcement du secteur en ligne et une augmentation des coopérations pour répondre à ce changement avec succès sur le long terme en tant que marque."

Le groupe Gaydoul continuera de miser sur les secteurs de gestion de biens, immeubles et participations. La société schwytzoise continuera d'exploiter "pour l'instant" les boutiques Navyboot qui resteront dans son giron, notamment celles en Allemagne.

La vente de Navyboot s'inscrit dans un contexte de désinvestissements pour le groupe de Freienbach, qui tente de se débarrasser de ses marques de luxe. Selon la Handelszeitung, le maroquinier zurichois n'a jamais pu remonter la pente ses dix dernières années et a perdu beaucoup d'argent.

Philippe Gaydoul n'en est pas à son coup d'essai avec Migros. En 2007, il avait cédé Denner au géant de la distribution pour un montant estimé à 980 millions de francs.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."