Bilan

Glencore essuie une lourde perte en 2015

Glencore a essuyé l'an dernier une perte nette de 4,96 milliards de dollars, contre un bénéfice de 2,3 milliards un an plus tôt.

Le groupe confirme viser en fin d'année en endettement net de 17 à 18 milliards de dollars, ainsi que des facilités de financement comprises entre 32 et 33 milliards.

Crédits: Reuters

Glencore a essuyé l'an dernier une perte nette de 4,96 mrd USD, contre un bénéfice de 2,3 mrd USD un an plus tôt. Le géant minier et du négoce des matières premières a toutefois réduit le poids de sa dette de 15% à 25,89 mrd USD. Les facilités de paiement se sont érodées de 17% à 41,25 mrd USD. Le revenu des opération a fondu de plus d'un tiers à 6,62 mrd USD, détaille mardi le rapport préliminaire d'activités.

Hors facteurs exceptionnels, la société revendique un bénéfice net de 1,34 mrd USD, amputé de 69% sur un an. Les facteurs jugés exceptionnels par la direction se sont élevés à 6,31 mrd USD, dont 460 mio USD attribués aux effets de changes, un amortissement de 1,42 mrd USD la mine de Koniambo en Nouvelle Calédonie, 1,03 mrd USD sur les champs pétroliers au Tchad, ainsi qu'une perte de 1,03 mrd USD de perte sur l'abandon de Optimum Coal, mis en vente en août dernier. La cession de Las Bambas a rapporté 715 mio CHF, avant impôts afférents de 531 mio ZSD.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté d'amortissements sur des filiales et coentreprises s'est tassé de 32% à 8,69 mrd USD et l'Ebit ajusté de 68% à 2,17 mrd USD. L'Ebitda des activités de négoce s'est contracté de 11% à 2,66 mrd USD, tandis que celui de l'extraction et du traitement des matières premières a chuté de 38% à 6,03 mrd USD.

"Notre portefeuille diversifié soutient notre capacité à générer un flux confortable de liquidités au prix actuel des matières premières, voire en dessous", assure le directeur général (CEO) Ivan Glasenberg, cité dans le rapport.

Nouvelles coupes dans les dépenses et les actifs

Les dépenses d'investissements (Capex) se sont établies à 5,96 mrd USD, conformément à la feuille de route présentée en décembre. Pour l'année en cours, le mastodonte zougois prévoit de raboter encore ses dépenses d'investissement industriel de 300 mio USD par rapport au dernier pointage, à 3,5 mrd USD.

Glencore a cédé pour 1,6 mrd USD d'actifs en cours d'exercice, dont 1,4 mrd USD en contrats d'approvisionnement. Le groupe prévoit de conclure la vente d'une part minoritaire de ses activités agricole et de recevoir des offres pour les mines de Cobar et/ou Lomas Bayas dans le courant du deuxième trimestre.

D'autres externalisations sont envisagées dans l'extraction de métaux précieux et les infrastructures logistiques. Le total des cessions devrait atteindre 4 à 5 mrd USD en 2016. La direction ne s'avance pas sur le produit d'exploitation (Ebit) de activités minières pour l'année en cours, mais confirme viser un excédent de 2,4 à 2,7 mrd USD sur les activités de négoce.

Le groupe confirme viser en fin d'année en endettement net de 17 à 18 mrd USD, ainsi que des facilités de financement comprises entre 32 et 33 mrd USD. L'endettement doit encore être abaissé autour de 15 mrd USD d'ici la fin de l'année prochaine et les facilités de financement doivent être réduites en dessous de 30 mrd USD.

Les actionnaires avaient été invités en septembre dernier à renoncer au dividende ordinaire final pour 2015, représentant une économie de 1,6 mrd USD, comme sur le rémunération intermédiaire en 2016 pour 800 mio. L'ensemble du paquet de mesures détaillé alors pour contrer la faiblesse des prix des matières premières, comprenant aussi cessions d'actifs et augmentation de capital, portait sur plus de 10 mrd USD.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."