Bilan

Glencore divise sa perte nette par près de 2

Le colosse zougois des matières premières Glencore revendique un franchissement anticipé de son objectif de désendettement pour l'année en cours.

Glencore a réduit sur les six premiers mois de 2016 sa perte nette par près de deux en comparaison annuelle, à 369 millions de dollars.

Crédits: AFP

Charles Vögele a essuyé sur le premier semestre 2016 une nouvelle perte nette de 32 millions de francs, inférieure toutefois aux 36 millions accusés un an auparavant à pareille époque. Le distributeur de confection reconduit son objectif de retour à l'équilibre opérationnel brut (Ebitda) dès cette année. L'Ebit devra attendre 2018 pour s'afficher à nouveau en vert, confirme le rapport d'étape publié mercredi.

Le produit net des ventes s'est étiolé de 3,6% à 378 mio CHF, tandis que l'Ebitda s'est inscrit en négatif de 10 mio CHF, contre -11 mio CHF il y a un an. La perte avant charges d'intérêts et impôts a été ramenée à 26 mio, contre 29 mio CHF.

La performance affichée s'établit sensiblement en dessous des prévisions des deux analystes consultés par AWP, qui anticipaient un chiffre d'affaires net d'au moins 389 mio CHF, un Ebitda au pire à -6,5 mio CHF ou encore un Ebit négatif de maximum 24,5 mio CHF. La perte nette était attendue à 29,9 et 31,1 mio CHF.

Hors variation des surfaces commerciales, les ventes se sont effilochées de 11,7% en Suisse, de 2,8% en Allemagne et de 5,7% au Benelux. La contribution des pays d'Europe centrale et orientale s'est érodée de 0,1%.

Confrontée notamment à la concurrence des ventes en ligne, la direction n'attend guère d'embellie sur le front du chiffre d'affaires et prévoit de réduire la voilure en Suisse. Le réseau de distribution, comprenant 163 points de vente, est considéré trop dense. Des fermetures et cessions de surfaces commerciales sont prévues dans le courant de l'année pour des sites trop proches les uns des autres ou dont la rentabilité laisse à désirer.

Charles Vögele a par ailleurs entamé son retrait de Belgique, où le groupe reconnaît n'avoir jamais dégagé d'excédent opérationnel. La direction locale poursuit toutefois ses activités dans le royaume, dans l'attente d'un éventuel repreneur.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."