Bilan

Glencore a réduit sa production au troisième trimestre

Les suspensions et réductions de Glencore ont notamment concerné l'extraction de charbon, d'hydrocarbures, de cuivre et de zinc.

Glencore se fixe un objectif d'excédent d'exploitation (Ebit) de 2,5 à 2,7 milliards de dollars pour ses activités de négoce sur l'ensemble de l'exercice.

Crédits: Keystone

Glencore a comme prévu réduit sa production de matières premières au troisième trimestre 2016, sous l'effet de la retenue adoptée dans l'attente d'une remontée des prix. Les suspensions et réductions ont notamment concerné l'extraction de charbon, d'hydrocarbures, de cuivre et de zinc, détaille jeudi le mastodonte minier et du négoce dans son rapport de production.

Le groupe zougois se fixe un objectif d'excédent d'exploitation (Ebit) de 2,5 à 2,7 mrd USD pour ses activités de négoce sur l'ensemble de l'exercice, contre une fourchette de 2,4 à 2,7 mrd au dernier pointage.

La production propre de cuivre s'est affaissée de 6% sur un an à 1,06 mio tonnes et celle de zinc a été amputée de 30% à 789'200 tonnes. L'extraction de charbon s'est contractée de 11% à 97,9 mio tonnes, sous l'impulsion notamment de la cession d'Optimum Coal, de la fermeture annoncée de mines arrivées en fin de parcours en Afrique du Sud ou encore de conditions météorologiques défavorables en Colombie.

La part du groupe dans les projets de forages pétroliers a fondu de 25% à 6 mio barils, en raison de l'épuisement progressif des ressources exploitées. Des projets de remplacement attendent toujours un renchérissement du prix du baril pour être mis en exploitation et l'objectif d'extraction a été raboté en conséquence pour l'année en cours.

A l'inverse, la production propre de nickel a rebondi de 20% à 82'400 tonnes, en raison de la fermeture pour maintenance d'installations sur la base de comparaison. La production agricole s'est enrobée de 6% à 4,3 mio tonnes.

La direction convie ses actionnaires à assister à une téléconférence le 1er décembre et prévoit de délivrer le détail sur la contenu de cette présentation peu de temps auparavant.

Bernstein accueille un rapport de production peu ou prou conforme à ses attentes, à l'exception du charbon et du cuivre qui les ont dépassées. Le relèvement, même marginal, de l'objectif de rentabilité du négoce doit permettre aux actionnaires de souffler. Les marchés bruissaient jusqu'à présent de gros doutes à ce sujet, note la banque d'investissement américaine.

Les investisseurs ne semblaient pas l'entendre de cette oreille. L'action Glencore abandonnait 1,4% à 243,60 GBp sur le London Stock Exchange à l'approche de la mi-journée, dans un FTSE-100 en progression marginale de 0,06%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."