Bilan

GE ne prévoit pas de suppression massive d'emplois en Argovie

La reprise par l'américain General Electric (GE) de l'activité énergie du français Alstom ne va pas entraîner une suppression massive d'emplois.

Dans le canton d'Argovie, Alstom est le plus grand pourvoyeur d'emplois du secteur privé.

Crédits: Keystone

La reprise par l'américain General Electric (GE) de l'activité énergie du français Alstom ne va pas entraîner une suppression massive d'emplois. General Electric a informé ses employés que Baden deviendra le siège principal pour les domaines des services et des turbines à gaz.

Grâce à ses centrales électriques, la ville argovienne figure parmi les lieux d'emplacement de la société les plus importants pour le développement des affaires, a indiqué lundi à l'ats Andreas Vock, chef de la représentation du personnel de la firme. Il revenait sur une information publiée dimanche dans l'hebdomadaire alémanique, "SonntagsZeitung".

Le rachat par GE entraîne la suppression de la division "Thermal Power" (centrales thermiques) à Baden. L'unité compte 110 salariés. L'entreprise souhaite répartir la division dans cinq champs d'activité.

L'année passée, des spéculations faisaient état de près de 4000 postes menacés à Baden, Birr et Oberentfelden, suite au rachat par GE du pôle énergie d'Alstom. Le groupe français considérait alors ces craintes infondées comme un "non-sens".

Dans le canton d'Argovie, Alstom est le plus grand pourvoyeur d'emplois du secteur privé. "Nous avons eu ces derniers mois de nombreux contacts avec Alstom et GE, a expliqué le chef du gouvernement argovien en charge de l'économie, Urs Hofmann, au journal régional "Aargau/Solothurn" de la radio SRF. Les peurs de coupes drastiques dans les effectifs se sont avérées fausses.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."