Bilan

Gazprom prévoit une production au plus bas en 2016

Le géant russe du gaz Gazprom a souffert ces dernières années d'une demande morose en Russie, de l'émergence de concurrents locaux ainsi que de sa brouille avec l'Ukraine.

Ce recul semble paradoxal alors que Gazprom a récemment indiqué tabler sur des exportations sans précédent vers l'Europe et la Turquie, ses marchés les plus rentables, à au moins 165 milliards de m3 contre 158 milliards l'an dernier.

Crédits: AFP

Le géant russe du gaz Gazprom s'attend à voir sa production, déjà au plus bas l'an dernier, diminuer à un nouveau record de faiblesse en 2016 malgré la bonne tenue de ses exportations vers l'Europe, selon un rapport financier publié lundi.

Le groupe public prévoit une production de gaz de 417,2 milliards de m3 de gaz sur l'année contre 418,5 milliards l'année dernière, ce qui était déjà du jamais vu depuis sa création au début des années 1990.

Ce recul semble paradoxal alors que Gazprom a récemment indiqué tabler sur des exportations sans précédent vers l'Europe et la Turquie, ses marchés les plus rentables, à au moins 165 milliards de m3 contre 158 milliards l'an dernier.

L'héritier du ministère soviétique du Gaz, qui produisait autour de 550 milliards de m3 par an avant la crise de 2008, a souffert ces dernières années d'une demande morose en Russie, de l'émergence de concurrents locaux ainsi que de sa brouille avec l'Ukraine, auparavant l'un de ses plus gros clients qui aujourd'hui lui tourne le dos.

Pour la Russie, en comptant ses concurrents, Gazprom table sur une production totale de 632 milliards de m3 de gaz cette année contre 635,5 milliards l'an dernier.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."