Bilan

Forte progression des revenus pour Firmenich

Le groupe a étoffé son chiffre d'affaires de 9,6% sur un an, à 3,7 milliards de francs. La croissance avait atteint 4% douze mois auparavant. Investissements et acquisitions auront marqué l'année.

Les dépenses du groupe dans la R&D se sont élevées à 370 millions de francs au cours de la période sous revue, en hausse de 40 millions sur un an. 

Crédits: keystone

Le spécialiste des arômes et des parfums Firmenich a bouclé l'exercice 2017/2018, clos à fin juin, sur une forte progression des revenus. Le groupe genevois a étoffé son chiffre d'affaires de 9,6% sur un an, à 3,7 milliards de francs. La croissance avait atteint 4% douze mois auparavant.

La croissance organique s'est élevée à plus de 7%, a précisé mercredi en conférence de presse le directeur général Gilbert Ghostine, qui a parlé de "bonne année d'innovation et d'investissement". Les recettes sont le seul indicateur de performance publié par le groupe. "Nous avons renforcé notre position en tant qu'entreprise privée numéro un des arômes et des parfums dans le monde mais aussi notre position de leader global dans la parfumerie fine et dans les ingrédients pour arômes et parfums", a résumé M. Ghostine.

Hausse de la R&D

Les dépenses dans la recherche et le développement (R&D) se sont élevées à 370 millions de francs au cours de la période sous revue, en hausse de 40 millions sur un an. "Cet investissement de plus de 10% de notre chiffre d'affaires, représente la plus grande proportion du secteur", selon le directeur général. Quelque 120 millions ont été injectés dans le nouveau "campus" sur le site de Meyrin, appelé à devenir le pôle principal pour Firmenich à Genève.

Le bâtiment va accueillir dès mars 2019 l'activité Arômes puis, un mois plus tard, un pavillon incluant la cantine et les restaurants. La parfumerie y déménagera en juillet, quittant son site de la Jonction à Genève. Il faudra attendre avril-mai 2020 pour que le centre principal de recherche soit inauguré dans le nouveau bâtiment. Firmenich a réalisé cinq acquisitions au cours de l'exercice sous revue, pour un apport total 80 millions de francs de chiffre d'affaires. Quelque 200 personnes ont rejoint le groupe via ces rachats.

Le groupe s'est emparé aux Etats-Unis d'Agilex Fragrances en juillet 2017. Transformée en filiale, la société du New Jersey annonçait en juin dernier le rachat du californien Fragrance West.


Priorité aux arômes naturels

Parallèlement au renforcement en Amérique du Nord, le groupe genevois a accru sa présence en Afrique subsaharienne, avec l'acquisition début 2018 de Flavourome, basé en Afrique du Sud. Au delà de l'extension géographique, il s'est agi pour Firmenich de bien négocier le virage des arômes naturels, grande tendance du secteur. La reprise de Natural Flavors, aux Etats-Unis, et le partenariat stratégique avec le guatémaltèque Nelixia vont dans ce sens.

Après le bouclage annuel, le groupe a acquis l'italien Campus, actif dans les protéines, et passé un accord stratégique avec le spécialiste chinois des édulcorants naturels Layn. Tout comme chez le rival genevois Givaudan, les arômes naturels constituent une priorité en termes de développement des affaires. Ils représentent à l'heure actuelle plus de 60% de la gamme d'arômes du groupe, selon Gilbert Ghostine.

"Cela ne veut pas dire que le naturel est meilleur que le synthétique. Il ne faut pas oublier que les cinq plus grandes allergies dans le monde proviennent des produits naturels, comme le lait, le poisson, les cacahuètes ou le gluten", a-t-il relativisé. Firmenich emploie quelque 7000 personnes et déploie ses activités sur plus de 100 marchés.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."