Bilan

Forte croissance pour Mobilezone

Le spécialiste des télécommunications enregistre un bénéfice net en hausse de 23% et un chiffre d'affaires en hausse de 9%. Après Tphcom en Allemagne, de nouvelles acquisitions ne sont pas exclues.

Pour l'ensemble de l'année, le bénéfice net est attendu à un niveau record d'environ 40 millions de francs. 

Crédits: keystone

Mobilezone poursuit son expansion et renoue avec l'opérateur Salt, dont les produits seront à nouveau disponibles dans ses magasins dès septembre. La chaîne d'échoppes de télécommunications zurichoise a enregistré des résultats records au premier semestre et table sur un bénéfice net, au sommet lui aussi, de 40 millions de francs en 2018.

"Nous voulons continuer à gagner des parts de marché. Cela pourra passer, si l'occasion se présente, par de nouvelles acquisitions", a déclaré vendredi en téléconférence de presse le directeur de Mobilezone Markus Bernhard.

Ces derniers mois, le bénéfice a été gonflé notamment par l'acquisition de Tphcom en Allemagne, qui a fortement contribué à la croissance des résultats. Le premier semestre a été marqué par un bond du bénéfice net de 23% à 16,8 millions de francs, pour un chiffre d'affaires en hausse de 9% à 561 millions.

A l'avenir, la croissance s'annonce aussi qualitative. Mobilezone entend muscler sa rentabilité en diminuant le nombre de ses points de vente en Suisse (qui écoulent des abonnements, des appareils et des accessoires de téléphonie mobile): de 127 il y a douze mois, ils passeront à 120 d'ici la fin de l'année, puis à 115 ou 110 à fin 2019.

Une poignée - environ cinq - d'échoppes devraient disparaître en Suisse en romande, notamment à Bienne, à Lausanne et en Bas-Valais. Le personnel se verra proposer des transferts dans des magasins proches. Globalement, n'y aura pas de licenciements, a assuré le directeur, eu égard au taux de fluctuation naturelle suffisamment élevé parmi les plus de 900 employés de l'entreprise.

Développer les réparations

Par ailleurs, les produits de Salt feront leur retour dans les rayons dès la mi-septembre. Ils en avaient été "chassés" il y a deux ans en raison de "divergences stratégiques" avec l'opérateur. Depuis lors, la chaîne ne vendait "plus" que les produits Swisscom, Sunrise, UPC ainsi que de sa propre marque, Talktalk.

M. Bernhard s'est refusé à donner un pronostic sur l'apport que pourra représenter le retour de Salt, par crainte de susciter des attentes trop élevées. Mais lorsque Salt a été évincé, en 2016, cela a provoqué une contraction des ventes de l'ordre d'un montant en millions à deux chiffres (au moins 10 millions).

Tous les chiffres clés de Mobilezone affichent une croissance assez régulière, semestre après semestre. Pour 2018, le bénéfice net est attendu à un niveau record d'environ 40 millions de francs, soit environ 10% de plus que la précédente meilleure marque de 2016 (36 millions/35,2 millions en 2017).

"Nous voulons nous développer encore dans les services, comme la réparation par exemple", a confié M. Bernhard. De petites tâches comme le transfert de données pour les clients peuvent aussi être effectuées dans les boutiques. Autant de menus services dont peuvent bénéficier les "novices" de l'usage des portables, "qui restent nombreux", sourit le directeur.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."