Bilan

Entresto, de Novartis, pourrait éviter ou retarder des décès

Une étude révèle que le médicament Entresto de Novartis "pourrait empêcher ou retarder plus de 28'000 décès par an rien qu'aux Etats-Unis".

L'étude suggère également qu'un retard dans l'utilisation d'Entresto présente un risque d'effet négatif substantiel pour le patient.

Crédits: DR

Une étude publiée mercredi dans la revue spécialisée "JAMA Cardiology" (ndlr: lancée en janvier dernier) révèle que l'utilisation du médicament Entresto, de Novartis, par tous les patients souffrant d'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection réduite "pourrait empêcher ou retarder plus de 28'000 décès par an rien qu'aux Etats-Unis".

Dans un communiqué, le géant pharmaceutique bâlois rappelle que l'insuffisance cardiaque est une pathologie chronique impliquée dans plus de 300'000 décès par an aux Etats-Unis, et qu'elle touche 60 millions de personnes à travers le monde. L'étude suggère également qu'un retard dans l'utilisation d'Entresto présente un risque d'effet négatif substantiel pour le patient.

"Cette étude montre qu'Entresto peut sauver des milliers de patients chaque année" a déclaré Vas Narasimhan, responsable mondial du développement des médicaments et directeur médical de Novartis, cité dans le communiqué.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."