Bilan

Enquête sur la puissante dynastie Mulliez

Un livre dévoile le fonctionnement de cette famille française. Le chiffre d’affaires total de toutes ses sociétés atteindrait 80 milliards d’euros.
Crédits: Dr

«Chaque année, en France, 10% des dépenses courantes et d’équipement de l’ensemble des foyers atterrissent dans les caisses d’une même famille: le clan Mulliez. Propriétaire d’Auchan, Décathlon, Leroy Merlin, Boulanger, Flunch, Saint Maclou, Kiabi ou encore Norauto, la dynastie nordiste est le premier acteur non coté de l’économie hexagonale. Elle compte 700 cousins associés et emploie un demi-million de salariés dans le monde», résume le journaliste indépendant Bertrand Gobin, qui vient de publier La face cachée de l’empire Mulliez.

Si l’immense majorité des familles concernées vivent en Belgique et dans le nord de la France, au moins deux d’entre elles sont établies en Suisse: Franky Mulliez (établi en Valais à la suite de la cession de Kiloutou) et Michel Mulliez à Genève.

Ayant eu accès à des documents internes et à des confidences de membres de la famille, Bertrand Gobin parvient à tisser un récit passionnant sur la genèse et le mode de fonctionnement de cette immense famille qui a réellement commencé à faire fortune grâce aux hypermarchés Auchan.

On découvre ainsi que de la vingtaine de pays où les enseignes de la famille Mulliez sont aujourd’hui présentes, la Russie est de loin celui où l’expansion a été le plus spectaculaire. Avec quelque 37  000 collaborateurs, le groupe est devenu le «premier employeur étranger du pays». L’auteur s’est d’ailleurs rendu sur place pour y découvrir des gondoles hautes parfois de six mètres! 

Compétitions internes

Tout aussi intéressant, on y apprend le rôle de feu Bruno Lussato, expert en formation des héritiers et dans l’accompagnement des enfants de dirigeants. Au sein du family office des Mulliez, fort d’une centaine de collaborateurs, une équipe organise chaque année depuis 2010 la Start’Academy AFM.

Il s’agit d’un concours, étalé sur six mois, mettant en compétition des équipes de jeunes associés, élaborant des projets d’activités nouvelles. Coachés et bénéficiant du soutien d’une école de commerce de Bruxelles, les candidats réalisent une étude de marché et présentent un business plan. Il faut dire que dans ce groupe, on favorise la compétence. Il n’existe aucun «droit au fauteuil». 

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin 2019.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."