Bilan

Emmi sous pression, malgré des recettes inespérées en 2020

L'action Emmi s'écaillait jeudi matin, dans un environnement boursier déprimé et en dépit d'une performance commerciale robuste en 2020. Le transformateur laitier lucernois est parvenu en temps de pandémie à maintenir un rythme de croissance organique honorable, renforcé encore par des acquisitions. L'industriel n'a par contre pas échappé aux effets délétères de l'appréciation du franc sur sa comptabilité.

Les revenus ont dépassé même les ambitions articulées par la direction.

Crédits: Keystone

A 10h00, la nominative Emmi abandonnait 1,3% à 922 francs, dans un SPI en déliquescence de 1,66%.

Reconnaissant une performance à l'étranger supérieure à ses attentes, Joern Iffert attribue la modeste érosion des ventes en Suisse à une pression concurrentielle sur ce débouché particulièrement juteux. L'analyste d'UBS prévoit que l'action Emmi s'inscrira à la traîne de Barry Callebaut ou de Lindt & Sprüngli au moment du redémarrage de l'économie et campe sur la recommandation "sell", assortie d'un objectif de 770,00 francs.

Plus optimiste, Andreas von Arx prévoit que la rentabilité du groupe se sera inscrite, à l'instar de son chiffre d'affaires, au-delà des expectatives. L'expert de Baader Helvea rappelle que la concurrence en Suisse des produits importés me date pas d'hier et qu'Emmi est jusqu'ici toujours parvenu à y faire face. L'accentuation du phénomène ne devrait qu'accélérer le processus de transformation déjà engagé. Le courtier genevois affiche toujours une recommandation d'achat et un objectif de cours de 970 francs.

A la Banque cantonale de Zurich, Patrick Schwendimann loue les qualités défensives derechef démontrées par le groupe alimentaire et reconduit aussi sa recommandation d'achat. L'analyste souligne au passage que 2020 aura représenté une quatrième poussée de croissance organique en autant d'exercices.

Les revenus ont dépassé même les ambitions articulées par la direction, relève de son côté René Weber, pour Vontobel. Le groupe ayant réitéré ses projections en matière de rentabilité opérationnelle, l'analyste préfère rester sur sa recommandation "hold" et son objectif de 960 francs.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."