Bilan

Elevé par rapport à l'Europe, le financement des start-up chute néanmoins de 36%

En baisse ce premier semestre, les investissements dans les jeunes pousses suisses restent néanmoins exceptionnellement élevés par rapport à l'échelle européenne.

Au premier semestre 2020 on comptabilise 763,4 millions de francs au total.

Les investissements des capital risqueurs dans les jeunes pousses suisses ont atteint 763,4 millions de francs au premier semestre 2020, ce qui correspond à une chute de 36% par rapport à 2019, mais s'avèrent exceptionnellement élevés comparés à l'échelle européenne, révèle la dernière étude conjointe de l'Association Suisse des Investisseurs en Capital et de Financement (SECA) et de Startupticker.ch publiée mardi.

L'absence de méga-financements (plusieurs centaines de millions de francs) est l'unique raison de cette baisse, précise le communiqué, alors qu'il y en avait eu trois au cours des six premiers mois de l'année dernière. Quant à la valeur médiane de ces investissements, à 3,9 millions de francs, elle se situe à un niveau de près de 20% plus élevé que celui de 2019.

Moins d'acheteurs étrangers

Mais avec la pandémie du coronavirus les investisseurs étrangers et les entreprises étrangères acheteuses, qui jouaient un rôle prépondérant, ont lâché du terrain, déplore la SECA. La part des investisseurs suisses est certes passée de 25% à 50%, sans pour autant compenser la baisse des étrangers. Et le marché des fusions-acquisitions témoigne d'un quasi arrêt.

Dans la période sous revue, 105 campagnes de levées de fonds ont été relevées, ce qui correspond à un bon de 20%, contre 85 l'année dernière et 82 en 2018. Cela contraste avec l'Europe de l'Ouest et le nord du Vieux continent où le nombre d'investissements a dévissé de 40% dans la période sous revue.

Durant la crise sanitaire, les investisseurs ont poursuivi presque sans relâche leurs activités d'investissement et montrent un certain optimisme pour l'avenir. Ils tablent certes sur des retards dans les collectes de fonds, mais ils partent du principe "qu'il ne faut pas revoir à la baisse les valeurs cibles des fonds".

Les trois-quarts des investisseurs interrogés estiment que les investissements dans les "start-up" suisses retrouveront le niveau record de 2019 dès 2021.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."