Bilan

Didi, rival chinois d'Uber, a levé pour 7,3 milliards de fonds

Les fonds levés par Didi Chuxing, engagé dans une guerre contre Uber en Chine, seront notamment utilisés pour des recherches en big data.

Avec ce refinancement, Didi est désormais une des entreprises mondiales de l'internet les mieux dotées en fonds propres, évalués à environ 10,5 milliards de dollars.

Crédits: DR

Didi Chuxing, principale application chinoise de réservation de taxis et rivale d'Uber, a réalisé une levée de fonds spectaculaire de 7,3 milliards de dollars, a annoncé jeudi dans un communiqué la firme chinoise.

Didi est engagé dans une guerre sans merci contre Uber mais revendique près de 90% du marché chinois, avec quelque 300 millions d'utilisateurs enregistrés et plus de 14 millions de trajets quotidiens.

Les fonds levés "seront utilisés pour des mises à niveau technologiques, des recherches en +big data+ et des investissements dans l'amélioration de l'expérience passager-conducteur, ainsi que pour l'exploration de nouvelles orientations et opportunités d'activités", précise le communiqué.

Avec ce refinancement, Didi est désormais une des entreprises mondiales de l'internet les mieux dotées en fonds propres, évalués à environ 10,5 milliards de dollars.

Bloomberg News évalue maintenant la valeur de Didi à près de 28 milliards de dollars.

La levée de fonds inclut 4,5 milliards de dollars d'investissements en provenance de soutiens tels que celui venu d'Apple --un milliard de dollars injectés le mois dernier-- ou de China Life, le plus gros assureur chinois.

L'apport d'Apple avait constitué le "plus important investissement individuel" reçu par Didi, faisant du géant californien l'un de ses investisseurs "stratégiques", avait annoncé Didi en mai.

Les géants chinois de l'internet Alibaba et Tencent ont aussi investi dans l'entreprise, qui a fait également état jeudi d'un prêt de 2,5 milliards de la China Merchants Bank.

"Nous sommes grandement inspirés par le fort soutien venu des investisseurs du monde entier", a déclaré le directeur des opération de Didi, Cheng Wei.

Didi avait investi l'an dernier dans un concurrent d'Uber, Lyft, au côté d'Alibaba, avant d'annoncer le mois dernier qu'il allait coopérer avec Lyft pour rivaliser avec Uber sur son terrain.

Didi "vise" une entrée en bourse l'an prochain à New York , prévoit Bloomberg News en citant des sources "familières du dossier".

Uber, qui a reçu des financements de Baidu, le moteur de recherche chinois, et de Citic Securities, un groupe d'Etat, a déclaré vouloir retarder le plus possible son entrée en Bourse, selon Bloomberg.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."