Bilan

Deux multinationales américaines quittent la Suisse pour l'Irlande

Les sociétés Weatherford et Tyco vont transférer leur siège social en Irlande. Les deux multinationales américaines invoquent l'initiative Minder pour expliquer leur choix.

Les récentes modifications intervenues dans le droit suisse concernant le cadre réglementaire désécurisent fortement l'entreprise, a indiqué Tyco vendredi, faisant allusion à l'initiative sur les rémunérations abusives, dite initiative Minder du nom de son auteur et acceptée en votation il y a une année.

Crédits: Keystone

Après le géant des services et équipements pétroliers Weatherford, la société Tyco, active dans le domaine de la sécurité, a aussi annoncé vendredi qu'elle voulait transférer son siège social en Irlande. Les deux multinationales américaines invoquent l'initiative Minder pour expliquer leur choix.

Tyco International, qui occupe quelque 115'000 personnes dans le monde et 350 en Suisse selon son site Internet, avait établi en 2009 le siège de sa holding à Neuhausen (SH). Le groupe offre un vaste assortiment de produits, qui vont de systèmes de détection d'incendie, de vidéosurveillance et de contrôle d'accès à des systèmes d'alarme et de sécurité.

Le siège opérationnel helvétique est sis à Näfels (GL), avec des succursales et bureaux répartis sur l'ensemble du territoire. En Suisse romande, Tyco dispose de succursales à Préverenges (VD) et Meyrin (GE). A l'échelle mondiale, Tyco génère un chiffre d'affaires de l'ordre de 21 milliards de dollars (18,5 milliards de francs), selon son site Internet.

PAS ENCORE DÉFINITIF

Les récentes modifications intervenues dans le droit suisse concernant le cadre réglementaire désécurisent fortement l'entreprise, a indiqué Tyco vendredi, faisant allusion à l'initiative sur les rémunérations abusives, dite initiative Minder du nom de son auteur et acceptée en votation il y a une année.

Cela entraîne entre autres un désavantage concurrentiel, estime Tyco pour qui le déménagement de son siège social serait la meilleure solution. La décision appartiendra toutefois aux actionnaires, qui devraient se prononcer d'ici la fin de l'année, a précisé dans un communiqué Tyco dont le siège opérationnel est situé à Princeton (New Jersey/USA).

CHOIX DÉCIDÉ POUR WEATHERFORD

Pour Weatherford par contre, la décision a déjà été prise. Le groupe a annoncé au début avril qu'il allait transférer son siège social de Genève vers l'Irlande. Lui aussi invoque le manque de prévisibilité en matière de législation sur la rémunération des dirigeants.

Le groupe explique le choix de l'Irlande par l'absence de possibilité de référendum sur l'île, considéré comme un facteur d'imprévisibilité et d'instabilité pour le cadre légal et réglementaire en Suisse. Il a considéré l'interdiction de certains types de rémunération ainsi que le droit de vote des actionnaires sur ce sujet comme des obstacles à la marche des affaires sur le long terme.

Le groupe se retirera aussi de la cotation à la Bourse suisse, où son action est négociée depuis 2010. Le siège fiscal sera, en revanche, maintenu en Suisse, à Zoug. A l'inverse des conditions politiques et législatives, le groupe s'est dit convaincu que le cadre fiscal suisse constitue la meilleure option pour son imposition.

Pour mémoire, la multinationale basée à Houston (Texas/USA), qui emploie 67'000 personnes dans le monde, a bouclé 2013 sur une perte de 345 millions de dollars (307 millions de francs). Son chiffre d'affaires s'est pour sa part affiché à 15,3 milliards de dollars.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."