Bilan

DER Touristik Suisse compte revenir dans les chiffres noirs en 2022

DER Touristik Suisse voit la lumière au bout du tunnel, après avoir été fortement pénalisé en 2020 par la crise liée au coronavirus. Un regain de demande devrait tirer les revenus à la hausse pour le voyagiste, qui s'attend à renouer avec les bénéfices en 2022.

DER Touristik Suisse a supprimé 140 emplois à temps plein, dont la moitié via des licenciements.

Crédits: DR

Les vacances balnéaires attirent deux fois plus de réservations qu'en juin 2019, a fait savoir jeudi l'entreprise dans un communiqué. La demande est essentiellement à destination de l'Europe pour cet été, quand les pré-réservations pour la saison hivernale et 2022 s'élargissent au-delà. En raison de la demande, les horaires d'ouvertures des principales agences de la marque Kuoni ont été étendus.

L'enseigne, filiale de l'allemand DER Touristik qui appartient au groupe de grande distribution Rewe, s'attend cette année à atteindre 45% du chiffre d'affaires de 2019, qui s'élevait à 644 millions de francs, soit environ 300 millions de francs. Pour 2022, la société compte sur 80% voire 100% des recettes d'avant la pandémie. Elle estime "réaliste" le retour aux bénéfices l'année prochaine.

Ce n'est qu'en 2023 que "nous prévoyons un retour au niveau d'avant la crise", a expliqué Dieter Zümpel, le directeur général, auprès d'AWP.

Le chômage partiel, qui concerne 60% des effectifs, et les restrictions d'ouvertures d'agences devraient être terminés au second semestre 2021. DER Touristik Suisse a supprimé 140 emplois à temps plein, dont la moitié via des licenciements.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."