Bilan

Deliway livre des repas sains sans polluer

Deux frères lancent un service traiteur sur Genève. Leurs atouts: des plats chauds équilibrés et des coursiers à vélo électrique.

A l’heure des repas livrés sur le lieu de travail, la tentation est grande d’opter pour des offres de snacking avec des pizzas, des sandwiches et autres hamburgers. Pour Nathan et Mathias Gilson, deux frères âgés respectivement de 21 et 24 ans, il fallait une démarche plus durable. «Plus saine sur le plan du menu avec un plat chaud équilibré, mais également plus responsable avec une livraison par des coursiers circulant à vélo électrique et non pas en voiture ou à cyclomoteur», développent les deux cofondateurs.

Pour eux, l’idée n’est pas de collecter des plats préparés par diverses enseignes et de les livrer ensuite, mais d’avoir une offre cohérente et complète. Et de casser les prix sans négocier avec la qualité: «Notre atout, c’est notre algorithme qui permet de calculer en temps réel le parcours le plus rapide pour que nos livreurs puissent configurer une tournée avec plusieurs livraisons, sans avoir à revenir au point de départ», souligne Mathias Gilson. Ce faisant, le client peut savourer un plat élaboré et préparé par un chef et livré sans rejet de gaz à effet de serre.

Autre atout de la solution Deliway: la réactivité. Le client peut commander jusqu’à une demi-heure avant son repas, via le portail web de Deliway ou bientôt via l’app pour smartphone. En quelques clics, la commande est passée et il peut choisir son mode de paiement.

Après quelques mois de rodage et de tests, Deliway s’apprête à décoller prochainement avec quelques ajustements pour coller au mieux au concept mis au point par ces deux frères qui font résonner dans l’entrepreneuriat du XXIe siècle la définition du «business familial».  

www.deliway.ch 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."