Bilan

Decathlon poursuit son expansion en Suisse

La chaîne française de magasins d'articles de sport Decathlon va accélérer son implantation en Suisse cette année, avec un accent particulier sur la partie alémanique. Pas moins de 14 ouvertures de magasins sont prévues en 2019. Entre 500 et 600 personnes seront engagées.

Les prochaines inaugurations en Suisse romande concernent Avry et Villeneuve.

Crédits: AFP

Decathlon Suisse employait 401 personnes au début de l'année et devrait donc s'approcher ou dépasser les mille employés au terme de l'exercice. "Lorsque nous transformons des magasins, comme ceux d'Athleticum, nous reprenons le personnel et engageons 75% d'employés en plus", a indiqué vendredi à AWP Christian Ollier, le responsable pays pour la Suisse.

La création d'emploi effective devrait donc concerner 375 à 450 personnes. L'engagement se fera localement, a assuré M. Ollier en marge de la conférence de presse annuelle de Decathlon United à Lausanne. C'est la première fois que le groupe français organisait ce rendez-vous à l'étranger.

Les ouvertures prévues cette année en Suisse concernent les anciens magasins exploités par Athleticum, qui font l'objet d'une coentreprise fondée en 2018 avec l'ancien propriétaire Maus Frères. Les premières interviendront à Suhr en Argovie et Baar dans le canton de Zoug en mars. Berne, Winterthour et Saint-Gall suivront en avril. La dernière ouverture est prévue à Zurich en août.

L'inauguration du premier site de Decathlon outre-Sarine est intervenu l'année dernière, à Bâle.

Deux ouvertures en Suisse romande

En Suisse romande, les transformations des magasins Athleticum d'Avry (auparavant à Villars) et Villeneuve seront terminées respectivement en avril et octobre. Actuellement, il s'agit des deux seules inaugurations planifiées en Suisse romande.

Decathlon exploite neuf magasins en Suisse à Marin-Epagnier, Lausanne, Genève, Meyrin, Conthey, Collombey, Sant'Antonino et Bâle. Il est actuellement le troisième acteur national, derrière Ochsner Sport et SportXX (Migros).

En attendant, les ventes en ligne servent de supplétif. Elles ont représenté 15% du chiffre d'affaires global 2018 en Suisse, que le groupe ne communique pas. Leur croissance est plus forte que celle des magasins, selon Christian Ollier.

"La demande pour l'e-commerce vient principalement de Zurich, puis Lausanne et Genève", a précisé une porte-parole. La présence d'une forte communauté d'expatriés français à Zurich pourrait expliquer l'engouement sur les bords de la Limmat.

Afin de s'implanter au coeur des villes suisses, Decathlon exploite aussi des surfaces commerciales plus réduites, comme celle inaugurée en décembre 2018 près de la gare à Genève.

Au niveau du groupe, Decathlon United employait 87'536 collaborateurs fin décembre. Il a dégagé en 2018 un chiffre d'affaires de 11,3 milliards d'euros (12,8 milliards de francs), en hausse de 5% sur un an et un bénéfice en recul de 18,5% à 497 millions.

La Suisse: pas une "vache à lait"

"La demande pour l'e-commerce vient principalement de Zurich, puis Lausanne et Genève", a précisé une porte-parole. La présence d'une forte communauté d'expatriés français à Zurich pourrait expliquer l'engouement sur les bords de la Limmat.

Afin de s'implanter au coeur des villes suisses, Decathlon exploite aussi des surfaces commerciales plus réduites, comme celle inaugurée en décembre 2018 près de la gare à Genève.

La chaîne française exclut toute sous-enchère sur les produits vendus chez la concurrence, insiste Christian Ollier. En revanche, la politique de prix est plus souple pour les marques développées à l'interne et qui composent l'essentiel de l'assortiment.

Decathlon ne cherche pas à profiter du pouvoir d'achat des Suisses. "Chez nous, ça n'existe pas la vache à lait qui nourrit les autres pays", a souligné M. Belluye. "Les pays matures, européens, sont toujours plus difficiles à appréhender car (le marché) est déjà construit."

Au niveau du groupe, Decathlon United employait 87'536 collaborateurs fin décembre. Il a dégagé en 2018 un chiffre d'affaires de 11,3 milliards d'euros (12,8 milliards de francs), en hausse de 5% sur un an et un bénéfice en recul de 18,5% à 497 millions.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."