Bilan

«Decathlon a un potentiel de croissance en Suisse»

Le groupe français d’équipements sportifs veut continuer à s’étendre, affirme Olivier Riquier, directeur de la communication.

La marque de loisirs profite du fait que «la population suisse est très sportive».

Crédits: Hulton Archive / Getty images

Implantée en Suisse en 2017 à Neuchâtel Marin, Decathlon a repris en 2018 les 23 magasins de l’enseigne Athleticum au groupe Maus Frères. Aujourd’hui, la chaîne française de grande distribution de sport et de loisirs exploite 23 points de vente dans la Confédération. Bientôt 24, avec l’ouverture prévue en novembre d’un nouveau magasin dans le complexe commercial Westside à Berne. Le point sur la stratégie du groupe en Suisse avec Olivier Riquier, directeur de la communication.

Avez-vous des projets d’ouverture?

Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux sites pour notre expansion. Nous souhaitons ouvrir en propre, mais également nous tourner vers la franchise et la vente de nos produits et marques propres à d’autres enseignes, comme cela a été le cas avec Fnac Suisse cet été.

Le marché suisse présente-t-il encore un potentiel de croissance pour Decathlon?

Olivier Riquier, directeur de la communication de Decathlon Suisse. (Crédits: Dr)

Oui, nous avons encore à ce jour un espace de jeu très important, d’autant que la population suisse est une population très sportive, la seconde d’Europe. Même dans les villes, nous avons des possibilités de croissance, par exemple sur le marché de la mobilité douce, soit les déplacements à vélo ou à pied.

Quelles sont les particularités du marché suisse par rapport aux autres marchés de Decathlon?

La Suisse affiche un taux de pratique sportive équilibré entre hommes et femmes. Les consommateurs helvétiques se montrent friands des produits les plus techniques que nous proposons. Nous avons d’ailleurs adapté notre offre Decathlon Suisse pour proposer ce type de produits dans un maximum de magasins.

Quels sont les produits préférés des Suisses?

Un article plébiscité est la tente «2 seconds Fresh and Black». Cette tente de camping permet à l’utilisateur d’être dans le noir total à l’intérieur, même en plein jour, et de se maintenir au frais. Notre masque de snorkeling Easybreath rencontre aussi un grand succès. Il permet de respirer par le nez et par la bouche et évite l’apparition de buée grâce au concept de circulation de l’air. Quant à nos sacs à dos, ils restent des valeurs sûres.

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."