Bilan

Hausse des ventes pour Lindt & Sprüngli, malgré un contexte difficile

Lindt & Sprüngli a enregistré une hausse de son chiffre d'affaires en 2018 de 5,5% à 4,31 milliards de francs. Le contexte reste cependant "difficile", avec des marchés saturés en Europe et aux Etats-Unis.

L'entreprise se félicite néanmoins de pouvoir afficher "une fois de plus" une croissance supérieure à la moyenne du marché.

Crédits: keystone

La hausse des ventes du chocolatier Lindt & Sprüngli est très légèrement inférieure au consensus des analystes, qui avaient anticipé un chiffre d'affaires de 4,33 milliards. Aux Etats-Unis, marché important pour le groupe, l'entreprise zurichoise souffre des difficultés de sa filiale Russell Stover, qui voit ses ventes reculer. D'importants investissements ont été consentis pour renforcer la logistique en Amérique du Nord.


Le groupe chocolatier zurichois se félicite néanmoins de pouvoir afficher "une fois de plus" une croissance supérieure à la moyenne du marché. Les résultats en Europe et dans la zone "reste du monde" en particulier sont réjouissants, estime le groupe, ainsi que l'évolution du nombre de magasins et cafés (+50 emplacements pour un total de 460 échoppes), avec de nouvelles ouvertures surtout en Allemagne et au Japon.

Croissance robuste mais en stagnation 

Néanmoins, le marché européen, en dépit d'une croissance organique de 5,6%, voit sa progression stagner, voire légèrement régresser. Les pays de l'Est, l'Allemagne, l'Autriche ou la Grande-Bretagne ont toutefois crû de façon robuste (à deux chiffres dans les pays de l'Est). Pour la zone Alena (Etats-Unis, Mexique, Canada), la hausse est limitée à 2,8%.

La marque Lindor se targue d'une croissance à deux chiffres. Les produits de haute qualité portent les ventes. Mais d'une façon générale, le fabricant observe une pression sur les prix qui "modifie" les paramètres.

Baisse des prévisions de long terme 


La croissance organique s'est située à 5,1%, soit dans la cible visée. Les effets de change se sont révélés légèrement favorables. La marge opérationnelle (Ebit) pour l'année est attendue "dans le cadre des objectifs". Le chocolatier a en revanche revu à la baisse ses projections à long terme de croissance organique des ventes à 5-7%, contre 6-8% jusqu'ici. Ces deux dernières années, le fabricant n'est pas parvenu à réaliser cet objectif.


Comme toute la branche, le spécialiste doit s'adapter à un changement des habitudes de consommation, soulignent les observateurs. Les ventes en ligne prennent de l'importance, ce qui réduit les "achats impulsifs" qui sont en général propices à des produits comme le chocolat. En outre, la tendance au "moins de sucre" ne favorise pas les desseins de la société zurichoise, pourtant habituée à des croissance élevées.

Au niveau du résultat, Lindt & Sprüngli prévoit "une amélioration continue" de sa marge opérationnelle (Ebit) de 20 à 40 points de base (pb) par année. De quoi croître "plus que la moyenne" sur l'ensemble des marchés, relève le groupe. Les pralinés, plaques de chocolat et autres produits du groupe sont distribués dans plus de 100 pays. Les chiffres détaillés seront publiés le 5 mars.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."