Bilan

Coronavirus: le scénario du pire reste possible pour l'économie mondiale (FMI)

Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit une récession de 4,4% cette année mais la grande incertitude entourant la pandémie de Covid-19 a conduit l'institution à envisager un scénario du pire.

Les économistes de l'institution émettent l'hypothèse que le virus soit difficile à contrôler.

Crédits: AFP

Dans son dernier rapport sur les perspectives mondiales publié mardi, les économistes de l'institution émettent l'hypothèse que le virus soit difficile à contrôler.

Ils supposent en outre qu'en 2021, "les progrès sur tous les fronts dans la lutte contre le virus se révèlent plus lents que prévu (...) y compris les progrès en matière de vaccins, de traitements et de respect des directives de distanciation sociale pour contenir la propagation du virus".

Ceci conduit alors à une détérioration de l'activité dans les secteurs économiques où le contact est primordial, comme la restauration, avec des répercussions possibles sur d'autres pans de l'économie.

En conséquence, par rapport au scénario de référence, la récession mondiale serait aggravée. En 2021, la croissance ne serait plus que de quelque 2,2% contre 5,2%, estimé dans le scénario de référence.

A contrario, dans un scénario optimiste, la lutte contre le Covid-19 est plus efficace que prévu, présume le FMI.

Les progrès réalisés sur les traitements commencent rapidement à réduire le taux de mortalité; la peur diminue parmi les populations et la confiance revient.

De plus, "une accélération précoce et substantielle des investissements dans les capacités de production de vaccins et des accords de coopération dans la chaîne d'approvisionnement mondiale conduisent à une disponibilité précoce et généralisée des vaccins", poursuivent les économistes du Fonds.

Tout ceci se traduirait par une confiance accrue dans l'efficacité et l'innocuité des vaccins, conduisant à des vaccinations généralisées.

Ces avancées permettraient alors à l'activité des secteurs économiques nécessitant beaucoup de contacts -- hôtellerie, restauration, tourisme, loisirs -- de rebondir plus rapidement qu'anticipé dans le scénario de référence.

Dans ce scénario du meilleur, la croissance mondiale s'accélère progressivement, avec une hausse du PIB d'environ 0,5 point de pourcentage plus élevée en 2021, soit 5,7%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."