Bilan

Coronavirus: le patron d'Hotelplan se plaint de Swiss

Le directeur d'Hotelplan Thomas Stirnimann se dit lundi mécontent de la compagnie aérienne Swiss en pleine pandémie due au coronavirus. "C'est incroyable ce que Swiss se permet actuellement de faire", déclare-t-il aux journaux du groupe de presse CH-Media.

Le patron d'Hotelplan appelle à réviser la loi : "Les compagnies aériennes doivent être obligées de garantir l'argent des clients".

Crédits: Keystone

"Les agences de voyages ont avancé à Swiss et donc au groupe Lufthansa des millions avec l'argent des clients", explique-t-il. La loi sur les voyages à forfait oblige les agences de voyages à "rembourser l'argent aux clients en cas d'annulation". Mais rien de n'est versé par la compagnie Swiss, s'étonne le responsable.

"Elle a pris l'argent des clients et a ensuite bloqué unilatéralement le remboursement dans ses systèmes". "Avec un tel procédé, Swiss pousse l'ensemble de la branche dans le gouffre financier", souligne M. Stirnimann.

Il se félicite que la compagnie aérienne ait été obligé de rembourser aux agences de voyages les sommes déjà reçues des clients pour les vols n'ayant pas lieu jusqu'en septembre, à condition que des prêts étatiques soient disponibles. "J'attends les premiers remboursements dès que la première tranche de prêts bancaires arrivera, pas en septembre", ajoute-t-il.

Le patron d'Hotelplan appelle à réviser la loi. "Les compagnies aériennes doivent être obligées de garantir l'argent des clients".

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."