Bilan

Contrefaçon: un accord signé avec le Mexique

La Fédération de l'industrie horlogère suisse a conclu avec les autorités mexicaines un nouvel arrangement qui facilite la répression de la vente de fausses montres de marque.

Les autorités mexicaines pourront se baser sur des fiches d'identification préparées par la FH pour déterminer si une marchandise saisie est une contrefaçon.

La Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) a signé un accord de coopération avec le Ministère public mexicain (PGR) pour renforcer la collaboration en matière de lutte contre la contrefaçon horlogère au Mexique. Dans un communiqué diffusé lundi, la faîtière salue la levée de lourdeurs administratives, notamment la simplification de la procédure probatoire, qui avait amené la FH à suspendre ses opérations.

Le Mexique, principal marché d'exportation en Amérique latine pour l'horlogerie suisse, n'échappe pas à la vente de montres constituant des copies de modèles suisses ou arborant illicitement le label Swiss made, rappelle la FH. Les copies sont en général de fabrication asiatique et sont distribuées depuis les grandes villes.

Présente au Mexique "depuis de longues années", la faîtière des horlogers explique avoir été confrontée à des lourdeurs administratives au moment de fournir des moyens de preuve pour déterminer le caractère frauduleux de marchandises saisies. En vertu du nouvel accord, les services du PGR renoncent à l'exigence de devoir présenter des pièces originales comme éléments de comparaison.

Lire aussi: 600 000 annonces pour des contrefaçons retirées

A l'avenir, les autorités mexicaines pourront se baser sur des fiches d'identification préparées par la FH pour déterminer si une marchandise saisie est une contrefaçon. En cas de doute, la fédération procédera à une expertise physique des produits.

La FH va donc "reprendre ses opérations et renforcer son activité de lutte au Mexique, en particulier les actions visant à saisir et détruire les montres illicites.

Selon les dernières statistiques compilées par la FH, le Mexique figure au 19e rang des débouchés pour l'industrie horlogère helvétique, entre l'Australie et le Canada. Entre janvier et septembre, les entreprises suisses y ont exporté pour 137,1 mio CHF de marchandise, soit 0,2% de plus qu'un an plus tôt.

A titre de comparaison, sur la même période les exportations horlogères vers les deux principaux marchés que sont Hong Kong et les Etats-Unis se sont montées à respectivement 1,71 mrd (-29,1%) et 1,57 mrd CHF (-8,7%).

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."