Bilan

Contrat contesté de Pilatus en Arabie Saoudite

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) examine un contrat controversé de Pilatus en Arabie Saoudite. Le fabricant n'a pas informé le DFAE qu'il soutenait logistiquement les Forces armées saoudiennes.

Le DFAE n'a eu que récemment connaissance des activités de Pilatus en Arabie Saoudite et "sur la base de ses propres recherches".

Crédits: keystone

Il s'agit potentiellement d'une infraction à une loi fédérale. En 2017, Pilatus a conclu un contrat de maintenance pour la flotte de PC-21 des Forces aériennes saoudiennes. Le contrat porte sur la maintenance pendant cinq ans de 55 avions stationnés à Riyad, selon le rapport annuel 2017 de Pilatus.

Lire aussiL’homme qui a «civilisé» Pilatus

L'avionneur n'avait pas informé le DFAE de ce contrat, ont révélé vendredi plusieurs journaux du groupe Tamedia. Le DFAE n'a eu que récemment connaissance des activités de Pilatus en Arabie Saoudite et "sur la base de ses propres recherches", confirme le département, interrogé par Keystone-ATS. Selon le DFAE, les prestations en question relèvent du soutien logistique aux forces armées. Selon les informations dont il dispose, aucune formation ne serait donnée. Le DFAE est en train d'éclaircir les détails et a ouvert une procédure.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."