Bilan

Commerzbank s'attend à une perte en 2020

La deuxième banque allemande Commerzbank, dont l'actuel PDG est sur le départ, s'attend à terminer l'année dans le rouge en raison de la crise sanitaire et d'une restructuration en cours, a-t-elle annoncé mercredi.

La banque devait initialement présenter ce mercredi une nouvelle stratégie mais cet exercice ne sera possible qu'une fois la crise de gouvernance complètement résolue.

Crédits: AFP

Le coût du risque pour couvrir des crédits en souffrance va être démultiplié cette année et devrait se situer "entre 1,3 milliard d'euros et 1,5 milliard d'euros" (1,4 à 1,6 milliard de francs) fin décembre, estime la banque dans un communiqué.

Pour cette raison, l'établissement s'attend à un "résultat consolidé négatif pour cette année", après avoir été positif de 644 millions en 2019.

La banque s'attend également à "d'éventuelles dépenses de restructuration" sur la seconde partie de 2020, alors qu'elle redouble d'efforts pour diminuer sa base de coûts trop importante au regard de ses recettes, notamment en supprimant des milliers de postes et une bonne partie de son réseau d'agences.

D'avril à juin, la banque détenue à près de 16% par l'Etat allemand a certes fait état d'un bénéfice net part du groupe de 220 millions d'euros, en repli de 21% sur un an mais supérieur aux attentes des analystes sondés par Factset.

Les recettes ont progressé de 6,8% à 2,28 milliards d'euros, tirées par la forte augmentation des revenus nets de commissions, principalement grâce à une forte activité sur le négoce de produits financiers.

Le résultat opérationnel ressort quant à lui en retrait d'un bon tiers, à 205 millions d'euros, du fait d'un total de 469 millions d'euros de provisions pour risques.

Le patron de Commerzbank, Martin Zielke, a présenté sa démission début juillet après de vives critiques d'actionnaires, dont le fonds anglo-saxon Cerberus, à l'encontre d'une stratégie qui ne produit pas de résultats jusqu'ici.

Le président du conseil de surveillance avait lui aussi annoncé son départ au même moment, plongeant la banque dans une grave crise de gouvernance.

Pour le remplacer, Commerzbank a choisi lundi Hans-Jörg Vetter, 67 ans, ancien président du directoire de la banque publique régionale LBBW.

La première tâche de M. Vetter sera de désigner une nouvelle personne pour remplacer Martin Zielke.

La banque devait initialement présenter ce mercredi une nouvelle stratégie mais cet exercice ne sera possible qu'une fois la crise de gouvernance complètement résolue.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."