Bilan

Comment Marvel domine le monde des super-héros

Acquis en 2009 par Disney, les studios Marvel et leur écurie de 5000 personnages aux super pouvoirs se révèlent être une poule aux œufs d’or.
  • "The Avengers" enregistre un succès spectaculaire auprès du public grâce à la formule du "cross over", la réunion dans un seul film d'une escouade de super-héros.

  • Depuis que Disney a racheté Marvel en 2009, son titre a fait un bond de 344% à la bourse.

  • Scarlet Johansson incarne la Veuve Noire, l'un des rares personnages féminins de l'écurie Marvel.

  • Depuis son acquisition par Disney en 2009, Marvel a signé une demi-douzaine de succès.

  • Réalisé en 2008, le premier Iron Man a été produit par les studios Marvel avant le rachat par Disney.

  • Le premier volet de The Avengers a rapporté la troisième plus grosse recette de tous les temps pour un long-métrage.

  • Iron Man a été créé en 1939 chez les éditions Marvel, dès les débuts de la compagnie.

  • Un troisième volet de "The Avengers" est d'ores et déjà prévu pour l'horizon 2018.

Lancé ce printemps, « Avengers : Age of Ultron », le deuxième volet des aventures de The Avengers réunit Iron Man, Captain America, la Veuve Noir, Hulk, Thor. Tous des personnages créés dans les années 1950 chez les éditions Marvel. Cette écurie de super-héros se révèle être une poule aux d’œufs d’or pour Disney, heureux acquéreur en 2009 des studios Marvel pour un peu plus de 4 milliards de dollars. En six ans, les différentes productions (Iron Man 2 et 3, Thor 1 et 2, Captain America 1 et 2) ont rapporté un confortable multiple du prix d’achat. Marvel n’ayant jamais cédé les droits des personnages, Disney encaisse en outre tous les revenus liés aux produits dérivés.

Le jackpot, Disney le touche en 2012. Les producteurs lancent The Avengers, le premier film « cross-over » qui réunit des héros qui évoluaient jusqu’ici séparément. Le long-métrage devient le troisième plus grand succès de tous les temps avec une recette de 1,5 milliard de dollars. La bourse exulte. MarketWatch.com a calculé que depuis le rachat de Marvel l’action Disney a progressé de 344%.

Daredevil meilleur lancement

L’épopée ne doit bien sûr pas s’arrêter là. De nouveaux personnages sont annoncés à l’écran pour ces prochaines années : Docteur Strange, qui pourrait être incarné par Benedict « Sherlock » Cumberbatch, le premier héros afro-américain dans « La Panthère noire » et « Captain Marvel », première femme dans un rôle-titre. L’univers Marvel se décline aussi pour la télévision avec la série « Les agents du S.H.I.E.L.D » la VOD (video on demand) avec « Daredevil » qui représente le meilleur lancement de série réalisé jusqu’ici par Netflix.

Disney n’a pas le monopole des super-héros. Spider-man est chez Sony, Batman et Superman sont chez DC-Warner et les X-Men chez Fox. Mais avec son armée de plusieurs milliers de personnages, Marvel écrase la concurrence.

Sauvée de la faillite

Fondée en 1939 à New York, la maison d’édition Marvel Comics produisait à l’origine des bandes dessinées de super-héros qui ont assuré sa prospérité jusque dans les années 1970. Marvel Productions est créé en 1980 avec l’ambition de porter sur le grand écran les aventures des comics dont le succès décline sur le papier. Mais aucun projet ne se concrétise, si bien qu’en 1996 la compagnie est quasiment en faillite.

La firme est sauvée par Avi Arad, un designer de Marvel Toys, et brillamment restructurée. En 2008, les studios Marvel frappent un grand coup en produisant la même année le premier Iron Man, avec Robert Downey Jr. et l’Incroyable Hulk. Puis Avi Arad décroche la timbale lorsqu’il revend la compagnie au géant Disney, une année plus tard.

Pour les nostalgiques et les fans, les éditions Taschen viennent de publier « 75 ans de Marvel », l'édition française d'une encyclopédie riche de quelque 2000 illustrations sur l’univers Marvel.

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."