Bilan

Coca-Cola résiste grâce à une hausse des prix et des volumes

Le bénéfice net 2015 de Coca-Cola a progressé de 3,6% à 7,35 milliards de dollars, dont 1,24 milliard de dollars (+60,7%) au quatrième trimestre.

Pour stimuler sa croissance, le géant américain se repose sur son plan de réduction de coûts de 3 milliards de dollars annoncé précédemment et va dans ce cadre se séparer de ses activités d'embouteillages en Amérique du nord et en Chine.

Crédits: Reuters

Le groupe de boissons Coca-Cola a résisté au dollar fort en 2015, grâce à une hausse de ses prix et volumes, et a décidé de se séparer de ses activités d'embouteillages en Amérique du nord et en Chine pour faire des économies.

Le bénéfice net 2015 a progressé de 3,6% à 7,35 milliards de dollars, dont 1,24 milliard de dollars (+60,7%) au quatrième trimestre. Le groupe a toutefois tenu à préciser que les effets de change avaient grevé ses bénéfices de 10% lors des trois derniers mois de 2015.

Ce dernier résultat se traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 38 cents sur le dernier trimestre, contre 37 cents espérés en moyenne.

Le chiffre d'affaires lors des trois derniers mois de l'année, période reflétant davantage l'état de l'activité récente, a reculé moins que prévu à 10 milliards de dollars (-8,02% sur un an), contre 9,91 milliards escomptés par les marchés.

Sur l'année, les revenus ont diminué de 3,7% à 44,30 milliards de dollars. Les marchés tablaient sur 44,36 milliards.

Mais la hausse de 3% des volumes de ventes au quatrième trimestre a agréablement surpris les analystes: les volumes de sodas ont augmenté de 2% et ceux des thés, eaux et autres boissons ont progressé de 6%.

En Amérique du nord, région où les ventes avaient baissé sans discontinuer ces trois dernières années, Coca-Cola a enregistré une hausse des volumes de 3% au quatrième trimestre bénéficiant notamment des augmentations des prix.

La demande est toutefois en baisse dans les autres régions du monde, en l'occurrence au Brésil et en Russie. Et l'appréciation du dollar face aux autres devises n'arrange pas les choses: en 2016, l'impact sur les ventes sera de 6 à 8%.

Hors effet de change, Coca-Cola, qui enregistre près de la moitié de son chiffre d'affaires hors de ses bases américaines, prévoit une hausse de 4 à 6% de ses ventes sur l'ensemble de l'exerce en cours.

Pour stimuler sa croissance, le géant américain se repose sur son plan de réduction de coûts de 3 milliards de dollars annoncé précédemment et va dans ce cadre se séparer de ses activités d'embouteillages en Amérique du nord et en Chine.

En Amérique du nord, la cession devrait être finalisée d'ici fin 2017, tandis qu'en Chine une lettre d'intention a été signée au profit de ses partenaires locaux (Cofco, Swire Beverage Holdings et China Foods Limited).

C'est une "étape importante dans nos efforts de se refocaliser sur Coca-Cola Co, son coeur d'activité tourné vers des marques fortes", a commenté le PDG Muhtar Kent.

A Wall Street, le titre faisait du surplace à 42,64 dollars (-0,02%) dans les échanges électroniques de pré-séance.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."