Bilan

Coca-Cola publie des résultats solides mais craint l'Europe

La demande pour les sodas Coca-Cola a reculé en Europe, où la marque investit beaucoup actuellement pour stimuler ses ventes dans le cadre de l'Euro 2016 dont il est un des sponsors.

Les consommateurs nord-américains semblent être de retour en dépit d'une hausse des prix.

Crédits: AFP

Le producteur de boissons non-alcoolisées américain Coca-Cola a réussi à limiter les dégâts causés par le dollar fort sur ses ventes au premier trimestre, mais la demande pour ses sodas a reculé en Europe, un marché important.

Le résultat net a baissé de 4,8% sur un an à 1,48 milliard de dollars mais rapporté par action et hors éléments exceptionnels, référence en Amérique du nord, le bénéfice est de 45 cents contre 44 cents espérés en moyenne par les analystes.

Les profits ont été rognés par une contribution inattendue aux retraites de ses employés et des charges de restructuration, le fabricant de Fanta, Coca Light ou Coca Zero ayant décidé de céder ses activités d'embouteillages en Chine et en Amérique du nord dans le cadre de son plan d'économies de 3 milliards de dollars d'ici 2020.

Le chiffre d'affaires est quasiment conforme aux attentes à 10,28 milliards (-4%), a annoncé mercredi Coca-Cola.

Si les volumes de ventes ont augmenté de 2% c'est en grande partie grâce aux thés, eaux et autres boissons (+7%) qu'aux sodas dont la demande a stagné.

Les consommateurs nord-américains, qui avaient boudé les boissons Coca-Cola lors des dernières années, semblent être de retour en dépit d'une hausse des prix. Les volumes de ventes y ont augmenté de 2%.

C'est aussi le cas en Asie-Pacifique (+5%) et en Amérique latine (+1%), mais le chiffre d'affaires reste affecté dans ces régions par l'appréciation du dollar face aux devises locales. Au final, les ventes de Coca-Cola diminuent malgré une hausse des volumes quand il les convertit en billets verts.

La marque essuie un revers en Europe - 12% des revenus - où il investit beaucoup actuellement pour stimuler ses ventes dans le cadre de l'Euro 2016 dont il est un des sponsors. Les volumes de ventes y ont reculé de 1%.

Si Coca-Cola a réaffirmé ses objectifs financiers annuels d'une croissance organique de 4 à 5% de son chiffre d'affaires, les effets de change devraient amputer les revenus de 2 à 3 points en dépit des couvertures prises pour se prémunir de la vigueur du dollar.

A Wall Street, le titre perdait 1,89% à 45,725 dollars vers 11H35 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."