Bilan

CNOOC enregistre une lourde perte au premier semestre

Le géant pétrolier et gazier chinois CNOOC n'est pas le seul pétrolier chinois plombé par l'affaiblissement persistant des cours et le ralentissement de l'économie chinoise.

CNOOC a annoncé pour 10,4 milliards de yuans de dépréciations d'actifs sur "des champs en Amérique du Nord, en Europe et en Afrique".

Crédits: AFP

Le géant pétrolier et gazier chinois CNOOC a publié une perte nette de 1,16 milliard de dollars au premier semestre liée à la chute des cours de l'or noir et à des dépréciations d'actifs.

Il s'agit de la première perte semestrielle du groupe depuis son introduction à la Bourse de Hong Kong en 2000.

Ce résultat était largement anticipé car CNOOC avait annoncé fin juillet qu'il prévoyait une perte de 8 milliards de yuans (1,2 milliards de dollars).

Elle s'est finalement élevée à 7,74 milliards de yuans (1,16 milliard de dollars) sur les six premiers mois de l'année. Le groupe a également fait état d'un chiffre d'affaires en baisse de 25,4% sur la période, à 66,83 milliards de yuans.

Au premier semestre 2015, le géant chinois avait réalisé un bénéfice net de 14,7 milliards de yuans.

"Les cours du pétrole font encore face à des turbulences", a estimé mercredi le groupe dans son communiqué à la Bourse de Hong Kong.

CNOOC a annoncé pour 10,4 milliards de yuans de dépréciations d'actifs sur "des champs en Amérique du Nord, en Europe et en Afrique".

Cela a "essentiellement été dû à la révision de l'estimation des cours du pétrole et à un ajustement des projets opérationnels d'actifs de sables bitumineux au Canada."

Le géant pétrolier chinois avait acquis en 2013 le groupe énergétique canadien Nexen pour 15 milliards de dollars.

"CNOCC a payé un prix excessif pour les actifs de Nexen dans les sables bitumineux, donc ils doivent réduire la valeur d'une partie car les cours actuels ne laissent que peu d'espoir pour ces opérations onéreuses de dégager des profits", avait expliqué en juillet Tian Miao, analyste de North Square Blue Oak, à Bloomberg.

Le groupe a mis en garde contre des conditions "complexes et volatiles" au second semestre: "Les incertitudes vont demeurer à la fois sur l'environnement macro international et intérieur."

L'action de CNOOC reculait jeudi matin de 1,8% à la Bourse de Hong Kong.

CNOOC n'est pas le seul pétrolier chinois plombé par l'affaiblissement persistant des cours et le ralentissement de l'économie chinoise.

PetroChina, entité cotée du géant pétrolier chinois CNPC, a vu son bénéfice net dégringoler de 97,9% sur un an au premier semestre.

Sur les six premiers mois de 2016, le profit net du groupe étatique a chuté à 531 millions de yuans (70,5 millions d'euros), contre 25,4 milliards de yuans sur la même période de 2015, a-t-il indiqué mercredi dans un communiqué à la Bourse de Hong Kong, publié mercredi.

La Chine a enregistré une croissance économique de 6,7% au premier trimestre, sa plus faible performance trimestrielle depuis sept ans.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."