Bilan

ChemChina dépose officiellement une offre de rachat de Syngenta

ChemChina a déposé officiellement une offre de rachat pour Syngenta portant sur toutes les actions nominatives d'une valeur nominale de 0,10 CHF pour un prix de 465 USD l'unité.

Comme déjà indiqué, la proposition de ChemChina comportera deux volets distincts.

Crédits: AFP

Le conglomérat chinois ChemChina a officialisé son offre d'acquisition de 43 mrd USD sur Syngenta, a annoncé mardi l'agrochimiste bâlois. En Suisse et aux Etats-Unis, les offres publiques d'achat (OPA) débuteront le 23 mars pour une durée initiale de 40 jours de négoce. Le conseil d'administration a recommandé "à l'unanimité" aux actionnaires d'accepter l'offre qui doit être bouclée d'ici la fin de l'année.

L'OPA porte sur toutes les actions nominatives d'une valeur nominale de 0,10 CHF pour un prix de 465 USD l'unité en numéraire. Cette proposition correspond au chiffre évoqué lors de l'annonce de cette acquisition début février. L'offre prévoit le versement d'un dividende d'un montant total de 16 CHF par action, selon le prospectus de l'offre publié par la filiale néerlandaise de ChemChina, CNAC Saturn.

L'opération s'étendra du 23 mars au 23 mai, sous réserve de prolongation, selon un communiqué. Le prix sera réduit du montant brut de tout effet dilutif subi par les actions Syngenta avant l'exécution de l'offre. Cette dernière vise tous les titres en circulation, sauf celles détenues par Syngenta ou ses filiales, à savoir près de 91,9 mio d'actions.

Le prix de l'offre avec dividendes présente une prime de 31,1%, tandis que l'offre "simple" implique une plus-value de 26,9%. Ces chiffres se basent sur le cours moyen pondéré par les volumes de toutes les transactions boursières sur les actions Syngenta au cours des 60 derniers jours.

Comme déjà indiqué, la proposition du groupe étatique chinois comportera deux volets distincts. Le premier visera l'ensemble des actions nominatives en circulation de l'agrochimiste négociées à la Bourse suisse. Le second concernera les American depositary shares (ADS) traités à New York, détaillent les parties prenantes.

Indemnité de rupture revue en baisse

Pour être validée, l'opération devra obtenir le feu vert de toutes les autorités de la concurrence, y compris celle des Etats-Unis.

Selon le conseil d'administration du groupe bâlois, "la transaction proposée est dans le meilleur intérêt de Syngenta et de toutes les parties prenantes et (...) le prix offert par ChemChina est équitable et approprié".

L'indemnité de rupture que Syngenta devrait verser à ChemChina en cas d'échec de l'opération a été abaissée à 848 mio USD, contre 1,5 mrd USD précédemment, tandis que le montant a été maintenu à 3 mrd pour le géant chinois.

Le dépôt de l'offre de ChemChina devrait mettre fin à des mois de péripéties autour du rôle de Syngenta dans le mouvement du consolidation du secteur agrochimique mondial. Le fournisseur de semences conventionnelles ou génétiquement modifiées et de produits phytosanitaires bâlois avait été approché sans succès à deux reprises par le mastodonte américain Monsanto, qui offrait alors 449 CHF par action.

Cette opération représente "la plus vaste acquisition jamais réalisée dans le secteur de la chimie, la plus grosse opération de fusion-acquisition intégralement planifiée en liquide sur le Vieux continent comme dans l'Empire du Milieu et la troisième au niveau mondial, la plus large transaction de l'histoire en Suisse ou encore la plus importante reprise par une entreprise chinoise hors d'Asie", avait indiqué une source bien informée.

A la Bourse suisse, l'action Syngenta profitait de ses annonces. Le titre prenait 0,5% à 407,90 CHF, dans un SMI en baisse de 0,78% à 11h03.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."