Bilan

Ces entreprises qui n’hésitent pas à investir

Malgré un contexte économique incertain, des groupes ont fait le pari de poursuivre leurs projets de développement. Tour d’horizon de quelques redéploiements les plus révélateurs.

En raison de la crise sanitaire, le climat économique varie fortement selon les branches d’activité. Selon les dernières prévisions du KOF (Centre de recherches conjoncturelles de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich), l’hôtellerie et la restauration risquent d’être particulièrement touchées au cours du premier trimestre 2021, alors que les entreprises industrielles font preuve de résilience et seront même en mesure d’augmenter leur production. Mais le KOF est confiant: «L’économie suisse se redressera progressivement et retrouvera son niveau d’avant la crise au troisième trimestre.» La politique d’investissement des entreprises constitue un signal important pour la croissance future. Dans l’industrie, l’indice des directeurs d’achat (PMI) procure.ch de Credit Suisse relève que 60% des entreprises sondées affirment que la deuxième vague de coronavirus n’a pas eu d’impact négatif. Seul un quart des sociétés investissent actuellement moins que prévu initialement en raison de la pandémie. Au 4e trimestre 2020, les dépenses totales des entreprises sont reparties à la hausse. Et selon le Secrétariat d’Etat à l’économie, les indicateurs suggèrent que la tendance positive se poursuivra cette année. Ce que confirme UBS. Ses économistes prévoient une augmentation des investissements de 7,1% en 2021, dont 9,2% dans le domaine des équipements.

D’ici à la fin de 2021 et au cours des prochaines années, de nouvelles réalisations verront le jour. Voici quelques exemples:

Audemars Piguet inaugure une nouvelle manufacture

(Crédits: Dr)

Alors que 2021 s’annonce sous de meilleurs auspices pour l’horlogerie, Audemars Piguet inaugurera une nouvelle manufacture au Locle (NE) à la fin de l’été. Sis aux Saignoles, le bâtiment remplacera le site actuel au sein duquel sont produites les montres compliquées. Environ 175 collaborateurs y travailleront. Audemars Piguet ne communique pas le montant de cet investissement, mais ce dernier devrait tourner autour de 50 millions de francs.


Merck mise sur la biotechnologie

(Crédits: Dr)

Dédié au développement des futurs médicaments biotechnologiques et à leur production pour les études cliniques, le Merck Biotech Development Center devrait être opérationnel d’ici à la fin
de 2022. Situé à côté de l’actuel site du groupe allemand à Corsier-sur-Vevey (VD), le nouveau
bâtiment, qui constituera un pont entre la recherche et la production, réunira environ 250 employés répartis aujourd’hui sur plusieurs lieux. L’investissement se monte à 270 millions de francs.


JSR Life Sciences compte créer 250 emplois

(Crédits: Dr)

Dans les huit prochaines années, la société américaine JSR Life Sciences compte créer environ 250 nouveaux emplois à Plan-les-Ouates (GE) via Selexis et KBI Biopharma. Elle prévoit que l’usine de cette dernière filiale sera opérationnelle en 2022. Celle-ci fabriquera des médicaments pour ses clients européens. JSR Life Sciences appartient au groupe nippon JSR Corporation.


Swissquote veut édifier une tour

(Crédits: Dr)

60 mètres: c’est la hauteur de la tour de 15 étages que Swissquote veut construire à Gland (VD). Validé par le Conseil communal (le Législatif), le projet doit encore obtenir le feu vert des autorités cantonales. Ce nouveau bâtiment pourra accueillir jusqu’à 1700 collaborateurs, soit un nombre trois fois supérieur à l’effectif présent dans la ville vaudoise. L’an dernier, la plus grande banque en ligne de Suisse a réalisé le meilleur exercice de son histoire avec un chiffre d’affaires net de 317 millions de francs, un bénéfice net de 91 millions de francs et des avoirs de clients de 39,8 milliards de francs.


Symbios construit une nouvelle usine

(Crédits: Dr)

Leader des implants orthopédiques sur mesure de la hanche et du genou, Symbios construit une nouvelle usine de 12 000 m2 sur le site d’Y-Parc Swiss Technopole à Yverdon-les-Bains (VD). D’un montant de 50 millions, cet investissement permettra de doubler le chiffre d’affaires (l’entreprise ne le communique pas) et les emplois de 150 à 300 d’ici à cinq ans. Le renforcement des capacités de production vise à accroître la présence de Symbios non seulement sur le marché historique européen, mais surtout d’étendre ses activités en Asie-Pacifique. L’ouverture de la nouvelle usine est prévue dans le courant du premier trimestre 2022.


Nespresso s’agrandit à Romont et Avenches

(Crédits: Dr)

160 millions de francs, c’est le montant investi par Nespresso dans l’extension de son usine
de Romont (FR) afin de pouvoir répondre à la hausse de la demande des capsules de café. L’entreprise appartenant à Nestlé promet la création d’environ 300 nouveaux emplois dans les dix prochaines années. La construction devrait débuter avant cet été afin que les nouvelles lignes de production soient opérationnelles dès juin 2022. Le producteur de café vient aussi d’annoncer un investissement de 117 millions de francs au sein de son site d’Avenches (VD) afin d’accroître ses capacités de production. De quoi entraîner la création d’une cinquantaine d’emplois.


Digitec Galaxus étend ses activités

(Crédits: Dr)

Afin de profiter de la croissance des achats en ligne, Digitec Galaxus a décidé de poursuivre l’extension de ses infrastructures logistiques. L’entreprise de Migros a planifié la construction d’un nouveau bâtiment à Utzenstorf entre Soleure et Berne, puis un centre de service et de distribution sera édifié sur le site de l’ancienne papeterie d’ici à 2023. Après la création de 600 emplois dans la région de Wohlen, environ 450 nouveaux postes de travail devraient voir le jour sur ce nouveau site.


HUG regroupe ses sites de production

Le recul du chiffre d’affaires de 10% à 111 millions de francs en 2020 n’a pas refroidi les dirigeants des produits de boulangerie Hug. L’entreprise familiale achèvera comme prévu l’opération «backhaus» consistant à regrouper la production des biscuits Wernli de Trimbach, près d’Olten, au siège social de Malters dans le canton de Lucerne. Environ 150 collaborateurs seront transférés d’un site à l’autre dans le courant de cette année. Ce projet qui sera achevé en 2023 vise à réduire l’empreinte écologique par tonne produite en termes de CO2 et de consommation énergétique. Selon Hug, «le nouvel approvisionnement énergétique s’appuie sur l’eau souterraine comme source d’énergie principale, et sur la chaleur produite par l’usine pour la distribution de chaleur et de froid destinés aux bâtiments et aux processus de production». Au total, les investissements s’élèvent à 80 millions de francs, dont 60 millions de francs pour le projet «backhaus».


Valiant ouvre de nouvelles succursales

(Crédits: Dr)

Après un ralentissement dans sa stratégie d’expansion géographique en 2020, la Banque Valiant compte ouvrir 14 nouvelles succursales d’ici à 2024. Ce qui permettra de créer environ 170 emplois à plein temps, dont 140 dans le conseil à la clientèle. L’établissement, dont l’effectif s’élève à quelque 1000 collaborateurs, s’installera le 31 mai 2021 à Oerlikon (ZH) et le 21 juin 2021 à Liestal (BL). D’ici à 2022, il s’établira aussi à Bülach (ZH), Frauenfeld (TG), Wohlen (AG) et Wädenswil (ZH). Aucune ouverture n’est prévue en Suisse romande. Valiant poursuivra aussi la modernisation de ses succursales. Aujourd’hui, 60 d’entre elles disposent d’une infrastructure qui accueille les clients par vidéo et leur propose un conseil en fonction de leurs besoins. «Les client-e-s peuvent régler eux-mêmes les questions mineures dans une pièce séparée», indique la banque.


Kromatix s’installe à Romont

(Crédits: Dr)

C’est une bonne nouvelle pour le chef-lieu de la Glâne. Spécialisée dans les panneaux photovoltaïques en verre coloré à haute performance, Kromatix a décidé d’ouvrir un site de production à Romont. Une quinzaine d’emplois devraient être créés dans le courant de cette année. Au total, une cinquantaine sont prévus d’ici à trois ans. Kromatix appartient à la société lausannoise SwissInso.


Micarna se développe à Saint-Aubin

Active dans la production de viande, Micarna a acquis un terrain à Saint-Aubin (FR) afin de transférer ses activités de transformation de volailles sises actuellement à Courtepin (FR). Les investissements de cette entreprise de Migros s’élèveront entre 250 et 300 millions de francs. Son effectif comptera d’abord entre 400 et 500 collaborateurs, puis il pourrait être complété ultérieurement par 150 à 200 nouveaux employés. L’ouverture de la nouvelle usine est prévue en 2024.

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix BZ du journalisme local 1991, Prix Jean Dumur 1998, AgroPrix 2005 et 2019.

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."