Bilan

Cembra voit sa rentabilité reculer en 2020, objectifs confirmés

Cembra Money Bank a vu sa rentabilité reculer l'année dernière, alors que les recettes ont été portées par l'acquisition du concurrent Cashgate. Le spécialiste du crédit à la consommation a confirmé ses objectifs à moyen terme.

Cembra va verser à ses actionnaires un dividende de 3,75 francs par action pour 2020, un montant stable comparé au dernier exercice.

Crédits: Keystone

Le produit d'exploitation net a progressé de 4% à 497,2 millions de francs, largement soutenu par les recettes issues des opérations sur intérêts, qui ont bondi de 12% - dont +10% pour les crédits à la consommation, +17% pour le financement de véhicules et +5% pour les cartes de crédits - a détaillé vendredi l'établissement zurichois.

Cette hausse s'explique notamment par l'acquisition du concurrent Cashhgate en septembre 2019.

Les recettes des commissions et services se sont par contre contractées de 17%, en raison des mesures sanitaires destinées à lutter contre la pandémie de coronavirus. Le recul a été particulièrement marqué pour les cartes de crédit (-29%) à cause des restriction de voyage et donc de moindres dépenses à l'étranger.

Alors que les charges ont augmenté de 7% à 247,4 millions de francs, le résultat d'exploitation s'est replié de 5% à 193,4 millions. Le bénéfice net s'est quant à lui établi l'année dernière à 152,9 millions, en baisse de 4% comparé à 2019.

Les corrections de valeurs pour pertes ont augmenté d'un quart à 56,4 millions, également en raison du rachat de Cashgate. Le taux de perte est pour sa part resté quasiment stable à 0,9% en 2020, après 0,8% l'exercice précédent.

Cembra va verser à ses actionnaires un dividende de 3,75 francs par action pour 2020, un montant stable comparé au dernier exercice.

Alors que le produit d'exploitation est très légèrement inférieur aux attentes des analystes interrogés par AWP, le résultat net est conforme au consensus. Le dividende est quant à lui supérieur aux 3,66 francs anticipés en moyenne.

La direction a confirmé ses attentes pour 2021, à savoir une "performance commerciale stable" et un "solide ratio de pertes" comme en 2020. Avec le rebond économique anticipé, les recettes devraient se rétablir, a ajouté Cembra, sans dévoiler de chiffre.

A moyen terme, la banque continue de viser un rendement des capitaux propres supérieur à 15% et un ratio de fonds propres durs (Tier 1) de 17%, avec un ratio de distribution compris entre 60% et 70%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."