Bilan

Burberry annonce un plan d'économies

Le groupe de luxe britannique Burberry a annoncé un plan visant à dégager au moins 100 millions de livres d'économies (128 millions d'euros) d'ici à la fin de l'exercice 2018-2019.

En Europe, Burberry a subi des performances décevantes au Royaume-Uni tandis qu'en Europe continentale, les ventes ont reflué pendant l'hiver à cause d'une baisse des dépenses touristiques.

Crédits: AFP

Le groupe de luxe britannique Burberry a annoncé mercredi un plan d'économies sur trois ans pour faire face à un environnement d'affaires mitigé, à l'issue d'un exercice 2015-2016 marqué par une baisse de ses bénéfices.

Le spécialiste du trench-coat a prévenu que le marché mondial du luxe n'allait progresser que d'un faible pourcentage à un chiffre par an lors des cinq années à venir, alors qu'il avait bondi de 7% par an depuis 2010 du fait notamment de l'émergence des consommateurs fortunés chinois.

Il a annoncé en conséquence un plan visant à dégager au moins 100 millions de livres d'économies (128 millions d'euros) d'ici à la fin de l'exercice 2018-2019, et ce par "une réduction de la complexité et une simplification des procédés permettant de garantir la croissance future" de l'organisation Burberry.

Pour l'exercice 2016-2017, Burberry a d'ailleurs maintenu la prudence de ses prévisions, évoquant un bénéfice avant impôt "situé dans le bas de la fourchette attendue par les analystes" et une baisse de 10% de ses ventes de gros au premier semestre sur un an.

Cette prudence fait suite à un exercice du 1er avril 2015 au 31 mars 2016 au cours duquel le groupe a subi une baisse de 8% de son bénéfice net, à 309 millions de livres (395 millions d'euros au taux de change actuel).

Son bénéfice opérationnel s'est replié dans des proportions comparables, à 403 millions de livres (515 millions d'euros), et son chiffre d'affaires s'est effrité de 0,3% à 2,515 milliards de livres (3,213 milliards d'euros).

Burberry a notamment pâti d'un "marché difficile" à Hong Kong, "affecté par une baisse importante de la fréquentation" de ses boutiques, que les hausses des ventes enregistrées en Chine, en Corée du Sud et au Japon n'ont pas permis de compenser. Par conséquent, la région Asie-Pacifique a au final affiché un effritement de ses recettes.

En Europe, Burberry a subi des performances décevantes au Royaume-Uni tandis qu'en Europe continentale, les ventes qui avaient vigoureusement progressé en début d'exercice ont reflué pendant l'hiver à cause d'une baisse des dépenses touristiques, notamment chinoises, dans un contexte marqué par les attentats de Paris et de Bruxelles.

Le groupe a enregistré enfin une stagnation de ses recettes aux États-Unis.

"L'ambitieux programme de réduction des coûts va de pair avec des tentatives pour doper la productivité, mais dans le même temps le bénéfice par action et les profits diminuent, notamment du fait d'un environnement difficile, particulièrement à Hong Kong", a noté Richard Hunter, analyste chez Wilson King Investment Management.

A la Bourse de Londres, l'action Burberry cédait 2,19% à 1.118 pence à 08H00 GMT.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."